Vesoul : une fillette de 10 ans se pend à son domicile

Publié le 17/02/2013 - 12:30
Mis à jour le 17/02/2013 - 12:34

Samedi 16 février, une fillette de 10 ans s’est pendue avec un foulard à la poignée d’une fenêtre de l’appartement familial à Vesoul, en présence de sa petite sœur de 4 ans. Rapidement sur les lieux, les pompiers n’ont rien pu faire pour la sauver. Le parquet n’écarte aucune thèse : suicide ou un jeu qui aurait mal tourné.

suicide ou jeu ?

PUBLICITÉ

Une fillette de 10 ans est morte samedi à Vesoul après s’être pendue à son domicile en présence de sa petite soeur de 4 ans, a-t-on appris dimanche auprès du parquet, qui n’écarte ni la thèse du suicide, ni celle d’un jeu qui aurait mal tourné.

La mère des enfants, une fratrie de trois soeurs, se trouvait dans une autre pièce au moment du drame, samedi vers 15h30 dans un quartier populaire de Vesoul. Cette femme d’origine sri-lankaise a déclaré aux enquêteurs avoir découvert sa fille pendue à la poignée d’une fenêtre avec un foulard, a dit la vice-procureure à Vesoul Julie Bressand. La fillette était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours qui n’ont pas réussi à la réanimer.

La petite soeur, témoin de la scène, a raconté que son aînée avait parlé de mourir, mais les circonstances de ces paroles et la manière dont la cadette les a comprises et interprétées restent à établir, a dit la magistrate.

D’après les premiers éléments de l’enquête, « la fillette n’était pas dépressive et rien dans son comportement ne laissait présager un tel acte. Il s’agit d’une famille sans difficulté et l’enfant entretenait de très bonne relations avec ses parents, bien que son beau-père ne soit pas son père biologique« , a déclaré Julie Bressand.

Une autopsie doit être pratiquée au début de la semaine prochaine et les investigations devront établir s’il s’agissait d’un jeu ou d’un suicide, a-t-elle ajouté. « L’enquête débute et toutes les hypothèses sont possibles« , a-t-elle dit.

(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.69
légère pluie
le 25/05 à 21h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1018.08 hPa
Humidité
95 %

Sondage