Violences urbaines à Vesoul : des pompiers et des policiers pris dans un guet-apens

Publié le 03/10/2017 - 09:38
Mis à jour le 03/10/2017 - 09:38

Incendies volontaires, pompiers et policiers pris dans un « guet-apens » : des violences urbaines ont éclaté ce week-end des 30 septembre et 1er octobre 2017 à Vesoul (Haute-Saône) après la création d’une brigade de police nocturne, et deux suspects ont été interpellés lundi, a indiqué le parquet.

 ©
©

Dans la nuit de vendredi à samedi, une voiture et six poubelles ont été volontairement incendiées dans le quartier sensible du Montmarin, a indiqué à
l'AFP le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic. Les pompiers arrivés pour éteindre les incendies, ainsi que les policiers qui les accompagnaient, ont ensuite été la cible de jets de tessons de bouteilles et de pavés. Un fonctionnaire de police a été légèrement blessé au genou, et plusieurs véhicules touchés par des projectiles, a-t-il précisé. "Les départs d'incendies ont été organisés. C'est une situation de guet-apens qui a été tendue aux policiers et aux pompiers", a estimé le procureur.

Cette nouvelle formation perturbe le trafic de drogue dans le quartier

"Le mouvement de violences urbaines est probablement lié à la récente création d'un groupe de sécurité et de protection de la police - l'équivalent
d'une brigade anticriminalité (Bac) - qui patrouille et intervient la nuit à Vesoul et notamment dans le quartier du Montmarin", selon M. Dupic. Cette
nouvelle formation perturbe le trafic de drogue dans le quartier, où deux dealers présumés ont été interpellés la semaine dernière.

Lundi, ce sont deux Vésuliens de 17 et 44 ans, connus de la justice pour des faits de violences, qui ont été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête ouverte pour "violences aggravées sur dépositaires de l'ordre public, en réunion et avec armes", ainsi que pour "destruction" par incendie.

Devant les enquêteurs, ils auraient reconnu leur présence sur les lieux, mais pas leur participation aux faits. "D'autres identifications sont en cours", a noté M. Dupic, parmi la dizaine de personnes ayant selon lui participé aux violences.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.89
légère pluie
le 24/04 à 18h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
81 %