With a little help from my smac* ou "donner des appuis aux groupes avec les outils La Rodia"

Publié le 18/09/2014 - 11:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:46

Depuis 2013, La Rodia lance un programme d’accompagnement destiné aux groupes émergents dans le domaine des musiques actuelles, « With a little help from my smac* ». Les groupes bisontins nÄo et Cotton Claw ont été choisis pour tester cette nouveauté sur deux ans. Pas d’appel à projets ni de sélection de dossiers, l’équipe d’organisation de la smac de Besançon choisit les groupes, discute… « C’est un ressenti » confie Philippe Angelot, du pôle ressources et action culturelle. 

 ©
©

Le programme d'accompagnement n'est pas du management, "mais donner les appuis aux groupes avec nos équipements" indique Manou Comby, directeur de La Rodia. "On a la chance à Besançon d'avoir le plus de groupes au mètre carré"  précise-t-il, "ceux que l'on choisit sont des artistes auxquels on croit, sur lesquels on a envie de miser. Mais bien sûr, on ne peut pas satisfaire tout le monde". Jean-Pierre Côte-Colisson dit Tico, programmateur de La Rodia, indique que le dispositif "insiste surtout sur le côté technique et stratégique pour approcher les professionnels".

Par exemple, "With a little help from my smac*" mis en place par La Rodia pour le groupe Cotton Claw en 2013 et 2014 a consisté sur des aides à :

  • La structuration du projet artistique en collaboration avec leur management
  • La création musicale du projet artistique en collaboration avec leur management
  • La création musicale et à la préproduction scénique par la mise à disposition d'espaces de travail et de techniciens lors de résidences
  • La diffusion en concert sous forme d'une aide financière de type "tour support"
  • La promotion et la mise en réseau via les tourneurs et le réseau des salles de musiques actuelles françaises
  • La programmation de nÄo et Cotton Claw en concert à La Rodia sur des événements phares

"On n’aurait pas pu monter notre show sans La Rodia"

Pierre-André Pernin, artiste associé de La Rodia 2014 et membre fondateur du groupe nÄo, raconte que le programme d'accompagnement permet à son groupe "de travailler la scène et profiter des équipements mis à disposition de manière simple". Il ajoute qu’"On n’aurait pas pu monter notre show sans La Rodia". Un show que Pierre-André, Thibaut, Jordan et leur équipe technique pourront reproduire lors de leurs prochains concerts notamment en Allemagne, en Belgique, et peut-être à Moscou et St Petersbourg en novembre (si les événements politiques s'apaisent).

"On a pu commencer à exister ici"

Du côté de Cotton Claw, composé de quatre artistes bisontins Lilea Narrative, artiste associé en 2012 et membre fondateur, Zo aka La Chauve-Souris, Yoggyone et Zerolex, "on avait besoin de pouvoir apporter notre matériel à La Rodia" explique Lilea Narrative. En effet, sur scène, les producteurs n'utilisent pas de séquences ni d'ordinateur puisque tout est joué en live, ce qui nécessite pas moins de 64 pads. Ils ont pu, eux aussi, grâce au dispositif d'accompagnement travailler leur mise en scène et leur technique pour leur tournée 2015 (38 jours de résidence), mais aussi créer des contacts notamment avec des tourneurs tels que Le cri du corbeau (Besançon) et un tourneur parisien. "On a pu commencer à exister ici", confie le fondateur de Cotton Claw. Ils partiront dès la semaine prochaine en tournée sur l'île de la Réunion et sortiront leur premier album en 2015.

Quelques chiffres

L'association Le Bastion compte plus de 600 adhérents et 250 groupes. A Besançon, il y aurait, en tout, 350 à 400 groupes selon Manou Comby. En Franche-Comté, 770 groupes ont été recensés en 2004.

*"With a little help from my smac" = avec un petit coup de pouce de ma smac

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un deuxième single pour la chanteuse franc-comtoise Jozalie

Jozalie, une jeune autrice, compositrice et interprète de Besançon a sorti son premier single "Dying" le 8 mars 2024. Le 31 mai 2024, son nouveau single, "Mental Blur" sera disponible à l’écoute. Pour ce second morceau, elle aborde le thème de la dépression, accompagnée de violons, basses et piano.

Le Colomb'in rock revient avec une édition 100 % tributes

Après une année 2023 de tous les records où le festival a vu sa fréquentation doublée (18.000 spectateurs), le Colomb’in rock revient cette année pour une 12e édition 100% tributes. Muse, Michael Jackson, Téléphone, Pink Floyd ou encore Johnny… ils seront tous présents ou presque les 13 et 14 août 2024 à Colombe-lès-Vesoul grâce à des groupes hommages venus interpréter les chansons d’artistes les plus légendaires. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.83
légère pluie
le 22/05 à 21h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %