Témoignage : "1er mai : une victoire syndicale de gens qui ont beaucoup travaillé"

Publié le 01/05/2012 - 22:57
Mis à jour le 02/05/2012 - 18:47

Inutile d'aller jusqu'à Paris pour entendre le mot travail ; dans chaque ville, des femmes et des hommes, comme chaque année, défilent le 1er mai et échangent sur leurs conditions de travail. A Besançon, mardi, c'était bien l'esprit historique du 1er mai qui accompagnait ce défilé, riche de drapeaux de toutes les couleurs.

PUBLICITÉ

« Aujourd’hui, comme depuis de nombreuses années, je participais à Besançon au défilé du 1er mai ; comme chaque année, les drapeaux sont divers et chacun parle conditions de travail, avenir social etc, bref discussions classiques entre gens qui travaillent tout simplement. Alors quand je vois la délégation ornanaise menée par JF Longeot, maire et conseiller général UMP,  aller jusqu’à Paris écouter l’éloge du travail par Nicolas Sarkosy, j’ai envie de lui dire : ce n’était pas la peine d’aller si loin, il fallait venir au défilé de Besançon pour entendre parler du travail…à moins que cette sortie parisienne ne soit que purement politique, ce qui l’éloigne évidemment de l’esprit historique du 1er mai. Juste pour mémoire, je rapporte ici l’interview de François Chérèque à Libération : « Cette fête a pour origine, à la fin du XIXe siècle, une victoire syndicale aux Etats-Unis pour la journée de travail de 8 heures.

Depuis, elle a été sacralisée, dans le monde entier, afin d’évoquer les revendications des travailleurs. Or, chaque fois qu’il y a eu dans l’histoire une mainmise du politique sur cette fête, c’était dans un contexte de dérive antidémocratique. Qu’il s’agisse des anciens pays du bloc communiste, avec une confusion entre les partis au pouvoir et les syndicats, où encore en France, sous l’Occupation. Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, que le Front national a fait du 1er mai sa journée symbolique. Le fait qu’un des deux finalistes à la présidentielle entre dans cette logique est donc une grande source d’inquiétude, pour la CFDT, sur l’évolution de notre démocratie.

Par ailleurs,  j’espère que JF Longeot, fonctionnaire territorial avant ses mandats politiques, aura eu l’occasion de rappeler à Nicolas Sarkosy que les fonctionnaires ne font pas un faux travail, mais bien un vrai travail, car les propos de ce dernier semblaient quelque peu ambigus à ce sujet ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Première édition ! • Un nouveau festival ouvrira sa première édition les 7 et 8 septembre 2018 sur le site de l'aérodrome de Besançon-Thise : il s'agit du Swamp Fest ! Au programme : des concerts rock n'roll, rockabilly, voodoo rock, punkabilly, soul, blues, garage, heavy blues ou encore stoner… Maxime Longin, l'un des organisateurs de l'évènement nous en dit plus !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.88
nuageux
le 17/08 à 21h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1012.66 hPa
Humidité
87 %

Sondage