Affaire Grégory : l’audition de Marcel Jacob est reportée

Publié le 09/11/2017 - 18:24
Mis à jour le 09/11/2017 - 18:24

L'audition par la justice de Marcel Jacob, mis en examen en juin 2017 avec sa femme Jacqueline pour l'enlèvement et la séquestration suivis de la mort de son petit-neveu Grégory en 1984, initialement prévue vendredi 10 novembre, a été reportée à une date ultérieure.

PUBLICITÉ

Le report de cette audition a été décidé en raison d’une indisponibilité de la présidente de la chambre de l’instruction de Dijon, Claire Barbier, en charge du dossier, pour « raisons privées », a indiqué jeudi le procureur général de Dijon, Jean-Jacques Bosc. Une nouvelle date doit être fixée prochainement, et « je souhaite que ce soit le plus tôt possible », a plaidé jeudi l’avocat de Marcel Jacob, Me Stéphane Giuranna, qui met en avant l’alibi de son client, qu’il juge incontestable.

Le conseil avait exhumé du dossier, début octobre, un tableau réalisé par les enquêteurs en 1984, indiquant que la présence des Jacob à leur travail à l’heure du crime avait été « vérifiée auprès de l’employeur ».

Pour rappel…

Les époux Jacob sont soupçonnés d’avoir été les « corbeaux » de l’affaire, auteurs de plusieurs lettres anonymes très bien renseignées, et d’être impliqués dans le rapt et la mort de Grégory, dans le cadre d’un « acte collectif » qu’ils contestent. L’arrestation du couple, jamais inquiété auparavant, avait relancé en juin une affaire qui reste un mystère depuis la mort du garçonnet de 4 ans, retrouvé pieds et poings liés dans les eaux de la Vologne il y a plus de 33 ans.

Brièvement écroués en juin, les septuagénaires avaient été remis en liberté, mais avec l’obligation de résider séparément et loin de leur domicile vosgien. La justice avait refusé fin octobre d’alléger ce contrôle judiciaire strict. Jacqueline Jacob est quant à elle convoquée pour une audition le 17 novembre où elle devrait clamer elle aussi son innocence et affirmer qu’elle était, comme son mari, au travail au moment des faits.

Infos +

Après ces interrogatoires, les deux époux demanderont à nouveau une modification de leur contrôle judiciaire, au cours d’une audience prévue le 20 novembre pour Mme Jacob, et d’une autre dont la date reste à fixer pour son mari.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.69
ciel dégagé
le 18/04 à 15h00
Vent
3.37 m/s
Pression
1018.542 hPa
Humidité
55 %

Sondage