Alsace: la camionnette des voleurs était chargée de croquettes pour chiens

Publié le 27/09/2016 - 15:26
Mis à jour le 27/09/2016 - 15:26

Deux hommes ont été interpellés en Alsace alors qu'ils venaient de charger une camionnette avec plusieurs dizaines de kilos... de croquettes pour chien dérobés dans une jardinerie-animalerie, a-t-on appris mardi 27 septembre 2016 auprès des gendarmes de Colmar.

Insolite

PUBLICITÉ

Les faits se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi, dans une zone d’activité à Saint-Hippolyte près de Ribeauvillé (Haut-Rhin). Les cambrioleurs présumés, au nombre de trois, avaient pillé « dans les règles » le magasin après avoir rempli « en volume, l’équivalent de deux utilitaires, avec plusieurs dizaines de kilos de croquettes » pour chien, mais aussi des brouettes et de l’outillage, soit un butin de plus de 30.000 euros.

Deux suspects, des ressortissants roumains, ont pris la fuite à pied à l’arrivée des gendarmes avant d’être interpellés et placés en garde à vue. Le troisième est toujours recherché, ainsi que d’éventuels complices ou commanditaires, ont indiqué les gendarmes, confirmant des informations rapportées dans le quotidien L’Alsace mardi.

« Au-delà du vol de croquettes, c’est un phénomène nettement moins anecdotique », ont souligné les gendarmes, qui évoquent du « vol sur commande »,
commis par des malfaiteurs « organisés »« Vous avez des gens regroupés sur des missions qui vont opérer sur des secteurs d’activités selon un schéma au niveau européen » et qui ont tendance à « faire le tout-venant », métaux, produits phyto-sanitaires, palettes de boissons.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les produits étaient destinés à être transportés par fret pour être écoulés à l’étranger, notamment en Europe de l’Est.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.36
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage