Arnaques en ligne : les conseils d'un commandant de police pour les éviter...

Publié le 17/03/2021 - 12:30
Mis à jour le 19/03/2021 - 10:19

Le commandant du commissariat de Pontarlier, Armand Trousseau, appelle à la vigilance face à l'utilisation d'internet. Plusieurs types d'arnaques circulent en ce moment et affectent les particuliers qui ne sont pas munis de système à la défense contre les cyberattaques.

"Les arnaques se multiplient sur internet. Elles touchent plusieurs domaines et tous les âges" alerte le commandant Trousseau.

Voici plusieurs types d'arnaques que le commandant a relevées :

Les escroqueries sentimentales ou amicales

Procédure de l'escroc :

Dans ce type d'affaires, les malfrats s'attaquent aux personnes seules. Après une rencontre virtuelle, le/la prétendant(e) indique vouloir un rendez-vous réel. Seul problème, des difficultés financières empêchent de l’organiser.

La personne (victime) verse alors une somme permettant de payer le transport ou accorde des dons ou des prêts pour voir son/sa prétendant(e). Elle ne verra jamais le remboursement.

Autre cas similaire. Une personne utilise votre adresse mail et envoie le même message à tous vos contacts. Exemple: "Je t'avais parlé de mon voyage, il m'arrive un problème ( médical ou autre). J'ai besoin d'être dépanné (somme moyenne allant de 3 à 5.000 euros). J'ai des problèmes de téléphone, on se recontacte par mail".

Dans ce type de cas, l'adresse de l'expéditeur se trouve en général à l'étranger et ne comporte pas ".fr" à la fin du mail. "Si la personne ne s'exprime pas comme d'habitude, testez-la. Vous n'avez qu'à lui poser une question dont seul votre ami peut connaitre la réponse", conseille le commandant.

Les locations fictives...

Ce type d'escroquerie peut concerner les appartements de vacances, les garages...

Procédure de l'escroc :

Tout commence lorsque le malfrat "capte un site existant" : "Il modifie des éléments de l'annonce (adresse et/ou photos) et fait un prix très en dessous du marché", souligne Armand Trousseau.

Lors de votre réservation, il vous demande une pièce d'identité afin de prouver votre réelle intention de louer l'appartement. Il demande ensuite des arrhes ou la totalité du paiement. L'escroc vous explique qu'il ne vous restera plus qu'à le contacter la veille votre arrivée sur les lieux.

Lorsqu'il parvient à avoir votre carte d'identité, il la conserve et s'en sert pour mettre d'autres annonces. Il se présente alors sous une fausse identité et crée une adresse internet...

"Une personne a été victime de cette arnaque lors de la location d'un garage. Le téléphone et l'adresse mail ont disparu après le paiement. Le compte s'est avéré être une boite aux lettres dont les fonds repartaient vers l'étranger. Heureusement, la location n'avait pas un coût exorbitant, mais il fallait payer l'année d'avance...", déplore le commandant.

Les ventes sur les sites internet

Certaines escroqueries circulent lors d'échanges via Vinted.

Procédure de l'escroc :

Lors de la vente d'un vêtement, un individu, intéressé par l'offre, propose un paiement par PayPal.

La vendeuse est ensuite appelée par un "pseudo service sécurité de PayPal", précise le commandant de police : "Ce dernier l'informe que tout est enregistré et que la gendarmerie écoute la conversation. Sous pression, la vendeuse se sent donc obligée de suivre les instructions sinon son compte bancaire sera bloqué".

Un paiement lui est demandé par carte bancaire (pour un montant de 750 euros). On lui garantit que cette somme va lui être remboursée ainsi que le prix de l'article qu'elle vend. On lui explique que cette procédure est normale lors de la première de l'utilisation de ce site. Bilan ? La vendeuse elle a perdu 750 euros et le prix du vêtement.

Autre arnaque du même type. Procédure de l'escroc :

Sur le site Le Bon Coin, une acheteuse remarque un sac d'une marque de luxe. Pour lui remettre l'article, un rendez-vous est donné dans un autre département. L'échange est effectué.L'objet (qui n'a pas de certificat d'authenticité) s'avère être un faux. Les escrocs n'ont pas laissé de moyen d'identification (ils étaient à pieds) et n'ont pas montré de pièces d'identité.

Attention aux placements financiers à haut rendement

Procédure de l'escroc :

On vous propose un placement mirobolant à 4,5% d'intérêt (pour rappel, le taux du livret A est de 0,5%, les PEL sont à 1 ou 1,25%).

On vous demande une somme de départ entre et 2 et 5.000 euros. On vous promet le versement d’intérêts et on vous propose d'autres placements. Une équipe est très réactive et vous répond tous les jours par téléphone.

"La structure qui vous propose ces transactions est inconnue (ou a copié un site d'une banque ou d'un organisme qui existe)", précise le commandant. "Elle a changé l'adresse du site (cela peut se traduire par l'ajout d'un espace, d'une lettre voire d'un chiffre). Vous engagez de nouvelles sommes et l'équipe d'escrocs disparait. Le préjudice atteint parfois jusqu'à 20.000 euros. Cela est arrivé sur le haut Doubs. Les comptes sont à l'étranger et les fonds se volatilisent après divers transferts. Les possibilités de récupérer l'argent sont très faibles", explique le policier.

Bilan du commandant de Pontarlier :

Pour le mois de février 2021, la police de Pontarlier a compté 10 plaintes suivant les modes opératoires énumérés ci-dessus :

  • 2 pour des locations fictives , 
  • 3 pour des ventes de biens, 
  • 1 pour une escroquerie sentimentale
  • 2 pour des placements financiers
  • 2 effectuées par des personnes se prétendant  être du service des fraudes d'une banque.

Quelques conseils  :

  • Pour les ventes, prenez un site sécurisé et vérifiez l'adresse
  • Pour les hauts rendements financiers, s'ils étaient légaux ou fiables votre banque vous les proposerez.
  • Pour les ventes avec remise d'un chèque, méfiez-vous des rendez-vous le vendredi et samedi voire le dimanche. Les banques sont fermées et les compensations entre banques (credit débit ) n'interviennent au mieux que 72 heures après (parfois une semaine). Le chèque peut donc être un faux.
  • Pour les locations, vérifiez que l'adresse existe. Contactez un voisin, voyez l'office du tourisme.
  • Faites des vérifications avant de vous engager (sur les sites de ventes, vérifiez qu'il n'existe pas la même proposition sous un autre nom) que le prix est conforme au marché.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.44
couvert
le 19/10 à 9h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
67 %

Sondage