Balade en bateaux électriques

Publié le 25/07/2016 - 11:03
Mis à jour le 25/07/2016 - 11:03

Une balade en bateau électrique sur le Doubs est un moyen original de porter un autre regard sur la ville. Doubs Plaisance, installé au Pont de la République, propose la location de bateaux électriques pilotables par tous. C’est le moment d’embarquer !

dbsplaisancepixel-7-e1454677643706.png

Au fil du Doubs

Petites embarcations stables et faciles à manœuvrer, les bateaux électriques proposés à la location par Doubs Plaisance sont un moyen original de se balader. Pour piloter ces bateaux, pas besoin de permis. Seules quelques consignes de pilotage dispensées au départ, permettent de s’offrir une balade autour de la ville d’environ 1h30. Grâce à la boucle formée par le Doubs, il est possible de découvrir facilement le patrimoine bisontin ; tours bastionnées, Cité des Arts, Minautore, Citadelle, sont à découvrir sous un autre angle.

Port fluvial de Besançon : une expérience unique

De plus, le port fluvial de Besançon, qui propose entre autres ce service de location de bateaux, est unique en France puisqu’il est géré par une ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail). Ce qui signifie que ce sont des travailleurs handicapés qui se font un plaisir d’accueillir le public du port fluvial et d’assurer un service de qualité pour satisfaire les visiteurs.

Infos + :

Location de bateaux électriques : Doubs Plaisance, Maison éclusière Pont de la République à Besançon. De 10h à 19h jusqu’en septembre. Location 35 € pour un tour de la ville d’environ 1h30. Les bateaux peuvent accueillir 5 personnes.

Renseignements : 03 81 81 75 35 ou sur le site de Doubs Plaisance

http://www.doubsplaisance.com/

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Loisirs

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.57
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
53 %

Sondage