Besançon s’équipe de bancs assis-debout

Publié le 18/07/2013 - 11:33
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:38

Le premier a été scellé, rue des Granges, le mardi 16 juillet 2013. En tout ce sont quelque douze nouveaux sièges urbains qui seront installés au cœur de Besançon d’ici à la fin du mois de juillet. Leur particularité : il s’agit d’assis-debout.

bien pratique

Tout tient dans leur nom : "assis-debout". Les nouveaux bancs qui investissent en cet été 2013 le cœur de Besançon permettent de se reposer sans vraiment s’asseoir. Ils sont avant tout destinés aux personnes âgées qui, depuis que certains plots avaient été retirés des bords de trottoirs pour raison de sécurité, avaient signalé ne plus disposer d’assez de sièges pour faire de petites haltes lorsqu’elles font des courses au centre-ville. 

Plus complexe qu’il n’y paraît

"Depuis 2010, nous avons travaillé sur ce dossier qui est plus compliqué que je pensais", indique Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon. Compliqué pour plusieurs raisons : il a en effet fallu trouver la forme du siège adéquate pour ce type d’usage ; lui assurer un certain confort ; définir des lieux d’installation à des distances raisonnables les uns des autres sur des trottoirs parfois étroits sans gêner la circulation des piétons, des vélos, des voitures et des bus ; respecter les contraintes liées au secteur sauvegardé et aux accès aux commerces ; faire cohabiter ces sièges avec les autres éléments du mobilier urbain ; adapter leur design à la ville ; respecter les normes PMR (personne à mobilité réduite) et favoriser le développement durable ; maîtriser le coût, etc.

Le projet s’est peu à peu affiné, en s’appuyant sur les études et remarques des futurs usagers, des membres du conseil des sages et des conseils consultatifs d’habitants, d’un ergothérapeute, de l’architecte des bâtiments de France, de plusieurs élus et des personnels des services municipaux concernés. Un prototype a été conçu par la société Agence Conseil Mercier.com de Montfaucon. Il a été testé, puis modifié afin d’être le plus adapté possible à la demande.

Deux posés chaque jour

Alors que ce prototype est toujours visible à côté de l’entrée piétonne du parking de la mairie, le premier assis-debout (coût unitaire de 700 euros) a été posé par les employés municipaux mardi 16 juillet devant la Banque Populaire au 23 rue des Granges. Onze autres de ces sièges – hauts de 93 cm et longs soit de 90 cm, soit de 130 cm - vont être installés d’ici à la fin du mois, à raison de deux par jour. "Ce n’est pas une grande révolution pour la Ville, reconnaît Jean-Louis Fousseret. Mais ça fait partie de ces petites choses qui sont là pour améliorer le quotidien de nos aînés." 

Avant même d’être installés, ces assis-debout en bois et acier, 100% made in Franche-Comté, suscitent déjà l’enthousiasme. La preuve : la Ville a reçu une quarantaine de demandes pour que de tels sièges équipent d’autres quartiers ou encore les cimetières.

Les lieux d’implantation des douze premiers assis-debout :

  • 10 rue Pasteur
  • 1 rue d’Anvers
  • 62-64 Grande-Rue
  • 1 rue Moncey
  • 5 rue Ronchaux
  • 79 rue des Granges
  • 60-64 rue Bersot
  • 28 rue Proudhon
  • 23 rue des Granges
  • 44 rue des Granges
  • 67 rue d’Arènes
  • 50 rue Battant 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Le “Molière sans dealer” : un appel lancé aux habitants du quartier pour tenir une permanence dans le hall de l’immeuble

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière", situé au 5 place de l'Europe à Besançon, s’est déjà mobilisé le 18 janvier puis le 11 février 2024 dans le hall de l’immeuble pour s’opposer aux dealers. Ce lundi, une co-propriétaire lance un appel aux habitants. Une adresse mail a été mise en place pour celles et ceux qui souhaitent s’inscrire à la permanence.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.75
couvert
le 01/03 à 21h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
78 %