Alerte Témoin

Besançon : des canards pas confi...nés dans une Grande Rue déserte !

Publié le 01/04/2020 - 16:30
Mis à jour le 01/04/2020 - 18:27

Confinement oblige, les rues de Besançon sont vides de ses habitants... Et la nature reprend peu à peu ses droits ! Ces deux petits canards se promenant sans peur samedi dernier dans la Grande Rue bisontine en sont le parfait exemple...

Samedi 28 mars dernier, cette Bisontine marche dans la Grande Rue de la capitale comtoise en début d'après-midi. Chacun est chez soi, et elle n'y croise (presque) pas âme qui vive ; mais elle aperçoit pourtant, venant à sa rencontre...

Quatre petites pattes palmées ! Deux canards, qui s'approchent d'elle "et qui cherchaient probablement à manger".

Evidemment, lorsque la ville n'est plus peuplée d'humains, les premiers habitants de notre Terre osent de nouveau fouler son sol... Même si apparemment, ces deux amis à plumes sont plutôt connus dans le quartier, notamment pour leur caractère pas très farouche !

Combien de jours nous reste-t-il, avant d'apercevoir des sangliers, des chamois et des biches en centre-ville de façon (bien plus) régulière ? En tout cas, ça ne déplairait pas à tout le monde...

N'hésitez pas à nous envoyer par mail (redaction@macommune.info) ou sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) vos photos et moments insolites du confinement, pour en rire ensemble !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.98
légère pluie
le 05/06 à 3h00
Vent
2.86 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune