Besançon : il conduit sans permis, alcoolisé et drogué et tente d’échapper à la police

Publié le 07/07/2022 - 09:46
Mis à jour le 07/07/2022 - 09:26

Des policiers de brigade motorisée, en patrouille dans le secteur de Planoise ce mercredi 6 juillet vers 08h40, ont intercepté un jeune homme de 23 ans qui conduisait sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants et sans permis de conduire.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L’attention des policiers a été attirée par un véhicule qui, à leur vue, a tourné brusquement avec un crissement de pneus avant de poursuivre à vive allure rue du Languedoc en direction de l’avenue Ile-de-France. Arrivé à l’angle des rues Languedoc et fribourg, le véhicule s’est engagé sans ralentir dans un petit parking public pour se stationner en urgence. Le conducteur de 23 ans a ensuite tenté de sortir de sa voiture mais les policiers l’ont invité à remonter dans son véhicule pour être soumis à un contrôle. 

Le jeune homme a expliqué avoir paniqué car il n'avait pas de permis de conduire et qu'il sortait d'une fête où il aurait consommé de l'alcool et du cannabis. Il a d’ailleurs remis aux agents une boite en plastique transparent contenant une petite quantité de matière brunâtre qu'il a présenté comme sa consommation personnelle de cannabis. 

Quatre verres de whisky, des joints et pas de permis

Lors de l’interrogation des différents fichiers et après consultation du Fichier national des permis de conduire (FNPC), il apparaissait effectivement que son dossier était à l'état de demande. 

Le conducteur a été interpellé puis emmené au commissariat où il a été soumis à un test de dépistage salivaire qui s’est révélé positif au cannabis puis à un dépistage de l’imprégnation alcoolique qui laissait apparaître un taux de 0,37 mg/l d’air expiré.

Il a ensuite été placé en garde à vue différée pendant laquelle il a reconnu les faits en précisant qu’il avait consommé quatre verres de whisky dilués en soirée et qu‘au cours de celle-ci, il y avait également fumé des joints. Il a reconnu par ailleurs être un consommateur de cannabis depuis 5 ans environ. Il a indiqué avoir pris le volant parce qu’il ne savait pas trop ce qu’il faisait étant ivre…

Sa garde à vue s’est achevée ce mercredi. Il a été laissé libre en attente des résultats des tests salivaires. Il sera de nouveau convoqué à l’issue des résultats.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.83
couvert
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
54 %