Besançon : il vole un short aux Passages Pasteur et menace d’égorger les policiers

Publié le 29/08/2022 - 09:18
Mis à jour le 29/08/2022 - 09:00

Un équipage de la Brigade d’intervention ont été appelés jeudi dernier  en début d’après-midi pour interpeller un homme de 24 ans ayant volé un short d’une valeur de 35 euros dans le magasin Foot Locker au centre commercial Les passages Pasteur au centre-ville de Besançon.

 © mCi
© mCi

Les policiers ont emmené l’individu au commissariat. Là-bas, il outrage et menace les fonctionnaires de police en mimant notamment un geste d'égorgement.

Après voir consulté le fichier des personnes recherchées, les policiers découvrent qu’il est recherché pour l’exécution d’une obligation de quitter le territoire français. A ce sujet, le mis en cause a déclaré être en France depuis août 2021 et qu’il ne possédait pas de document l’autorisant à séjourner et à circuler sur le territoire national.

Lors de son audition, le jeune homme a reconnu le vol chez Foot Locker ainsi que l’outrage envers les policiers, car les menottes étaient "trop serrées" en précisant qu’il avait parlé en arabe. Concernant le geste mimé d’un égorgement, il a expliqué qu’il ne s’adressait pas aux policiers, mais à lui-même.

Les trois policiers concernés ont déposé plainte en confirmant les violences exercées contre eux par cet individu.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.24
couvert
le 13/04 à 12h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
56 %