Alerte Témoin

Besançon : inauguration de la Résidence "le Conservatoire"

Publié le 24/06/2020 - 21:02
Mis à jour le 25/06/2020 - 08:56

Après deux ans de travaux, la Résidence Le Conservatoire a été inaugurée ce mardi 23 juin 2020 à Besançon. Situé place de la Révolution, ce bâtiment historique et culturel prend donc ses nouvelles fonctions… Tout en conservant son âme et son identité d’antan.

L’ancien Conservatoire de Besançon s’est métamorphosé. Ce bâtiment historique, crée en 1720 comme grenier à blé, a ensuite été le foyer des arts de la ville dès 1860 en abritant des musiciens, dessinateurs, peintres et autres danseurs. Aujourd’hui, il a été transformé en véritable résidence par la société SMCI.

32 appartements haut-de-gamme

Le lieu compte désormais 32 appartements haut-de-gamme, du T1 au T4. Lumineux, ils offrent une vue unique sur la Place de la Révolution avec son musée, son marché, ses commerces ; et plus loin, on admire les toits comtois, les collines surplombant la ville et la Citadelle. Depuis les fenêtres situées de l'autre côté du bâtiment, on y voit les rives du Doubs, le quai de Strasbourg, le pont Battant…

Au rez-de-chaussée s’est installé un bar à vins ; on y attend prochainement un restaurant.

Un emplacement privilégié, dans un bâtiment unique qui a encore une fois su évoluer, s'adapter. Mais pas question de s’y tromper :  on a mis un point d’honneur à conserver l’histoire du monument.

Une identité préservée

La porte d’entrée en bois, décorée d’un haut relief, a été restaurée. La belle façade en pierre de Chailluz fait rayonner la place. L’escalier d’honneur est encore présent, le sol en dalle de pierres, remis en valeur et les éléments de boiserie réutilisés.

« C’était toute la difficulté du projet : ne pas dénaturer le bâtiment tout en lui redonnant une deuxième vie » explique Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI.

Et, observant le travail accompli : « on a su garder ce qu’il y avait à garder et le mettre en valeur » sourit le bâtisseur, appuyé dans ses travaux par « des entreprises locales au savoir-faire essentiel. » 

Jean-Louis Fousseret : « merci »

« C’était un lieu emblématique pour Besançon, chargé d’histoire » rappelle Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, qui participait à l’une de ses dernières inaugurations en tant qu'élu. « On ne voulait pas en faire n’importe quoi. Le projet de SMCI nous a séduit et à raison. »

Car après un peu plus de deux ans de travaux, le résultat a conquis Jean-Louis Fousseret : « le lieu est magnifique, exceptionnel. Il a gardé son caractère, sa magie et fait rayonner d’autant plus la place de la Révolution. Simplement, merci » a-t-il conclu.

Historique du bâtiment :

  • En 1720 : naît le grenier à blé, trônant sur la place de la Révolution.
  • En 1774 : le grenier ferme : le bâtiment est désormais utilisé de différentes façons, comme marché couvert, lieu d’enseignement, entrepôt, siège d’associations…
  • En 1860 : les écoles municipales de musique, de danse, puis de dessin et d’horlogerie s’y installent.
  • En 1966 : il devient Conservatoire national de région, qui déménage en 2013 à la Cité des Arts.
  • En 2016 : SMCI propose son projet de reconversion, qui est retenu par la Mairie de Besançon.
  • En 2018 : avant de commencer les travaux, SMCI ouvre une dernière fois le Conservatoire aux Bisontins lors de portes ouvertes.
  • En 2020 : inauguration de la Résidence Le Conservatoire.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Découverte de 150 tombes parmi les plus anciennes de Gaule

Cent cinquante tombes datant du milieu du IIIe au Ve siècle, dont l'une pourrait contenir une dépouille bien conservée, ont été mises au jour à Autun (Saône-et-Loire) lors de fouilles d'une importante nécropole du nord de la Gaule, a-t-on appris vendredi 3 juillet 2020 auprès de l'organisateur du chantier.

L’office de tourisme et des congrès du Grand Besançon se prépare à l’arrivée des touristes !

L'Office de tourisme, installé dans les locaux de l'Hôtel de Ville place du 8 Septembre, rouvrira entièrement ses portes au public à partir de mercredi 1er juillet 2020 à 10 heures avec un accueil des visiteurs du lundi au dimanche de 10h à 18h en haute saison (juillet-août). Les visites commentées reprendront ainsi que le dispositif mobile d'informations...

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     24.17
    ciel dégagé
    le 10/07 à 9h00
    Vent
    4.3 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    41 %

    Sondage