Besançon : un agresseur sexuel chassé à coup de trottinette

Publié le 05/11/2014 - 17:42
Mis à jour le 07/11/2014 - 08:49

Deux étudiantes d'une vingtaine d'années ont été victimes d'une tentative d'agression sexuelle, de la part du même agresseur, mardi 4 novembre 2014 à Besançon. L’une l’a chassé à coups de trottinette, avant qu’il soit interpellé par la police.

11Police061.JPG
voiture de police (illustration) ©Léon Gama maCommune.info
PUBLICITÉ

Vers 22h00 mardi, une étudiante est surprise par un homme dans le passage souterrain de la rue Siffert, à Besançon. L’individu l’attrape par le bras et la plaque fermement contre le mur. Mais la demoiselle se défend et se débat, réussissant à mettre son agresseur en fuite.

Une deuxième étudiante a subi la même mésaventure deux heures plus tard, rue de Belfort. Tout aussi déterminée à se défaire de cet individu mal intentionné, la jeune femme lui a asséné un bon coup de trottinette, mettant le vicieux en fuite.

 Prévenue, la police est intervenue dans la foulée. Un suspect a été interpellé. Cet homme de 34 ans fortement alcoolisé a été placé en garde à vue. Il a reconnu avoir accosté la première étudiante, mais il a indiqué ne pas se souvenir pour la seconde.

Le trentenaire a été remis en liberté dans l’attente de son procès pour tentative d’agression sexuelle. Connu de la justice pour des faits de conduite en état alcoolique, il n’est en revanche pas connu pour des faits d’agression sexuelle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.59
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage