Braquage d’un fourgon près de Lyon : les 70 kilos de poudre d’or proviendraient de Besançon

Publié le 12/12/2016 - 16:07
Mis à jour le 12/12/2016 - 17:06

Soixante-dix kilos de poudre d'or d'une valeur marchande de 2,5 millions d'euros ont été volés ce lundi 12 décembre 2019 vers 9h au niveau d'une sortie de l'autoroute A6 au nord de Lyon.  Selon France Télévisions, l'or proviendrait de Besançon. Les quatre malfaiteurs qui ont braqué le fourgon de la société de transport de fonds Loomis sont en fuite.

recemment_mis_a_jour25.jpg
© ftv (capture)
PUBLICITÉ

L’attaque a eu lieu, dans une zone d’activités de la commune de Dardilly à proximité des serres d’un lycée horticole dont un salarié témoin des faits a donné l’alerte. Selon France 2, l’or transporté proviendrait de Besançon. La direction en France du groupe suédois Loomis, ancienne filiale du groupe Securitas a précisé que le véhicule sécurisé transportait « de la matière première destinée à l’industrie ».

Les malfrats, armés de fusils d’assaut, sont arrivés dans deux voitures qui ont pris en tenaille la camionnette banalisée. Elle était encore visible sur les lieux en fin de matinée, porte arrière ouverte.  Les deux convoyeurs qui étaient à bord n’ont pas été blessés et n’ont pas été enfermés par leurs assaillants à l’arrière du fourgon, contrairement à des informations communiquées dans un premier temps par les forces de l’ordre.

Avant de prendre la fuite dans une de leurs voitures, les assaillants ont incendié l’autre, abandonnée près du fourgon, et à leur arrivée sur les lieux, des gendarmes ont déplacé ce dernier pour éviter que le feu ne s’y propage, selon une source proche de l’enquête. Selon les pompiers, trois autres véhicules légers ont néanmoins pris feu lors de cette attaque. 

« Je tiens à féliciter les convoyeurs qui ont fait preuve de sang-froid et ont pleinement respecté la procédure. Fort heureusement, ils sont saints et saufs », a déclaré Michel Tresch, président de Loomis France, dans un communiqué.

 De l’or déjà volé en 2009 et 2010

Le butin emporté par les braqueurs, qui se présentait sous forme de poudre dans des sacs, a une valeur marchande d’environ 2,5 millions d’euros au cours actuel de l’or. Les quatre agresseurs sont activement recherchés. La Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon (chargée des affaires de grande criminalité) a été saisie et la Direction interrégionale de la police judiciaire est chargée de l’enquête de flagrance. 

Le dernier braquage de transporteurs de fonds en France avait déjà eu lieu sur l’A6, dans l’Yonne, au péage d’Avallon. Le 11 mars 2015, une quinzaine d’individus s’étaient alors emparés de bijoux d’une valeur estimée à 9 millions d’euros. Dans la région lyonnaise, un fourgon de la Loomis avait déjà été attaqué en octobre 2012 à Rillieux-la-Pape par deux hommes en scooter qui avaient volé une valise contenant 125.000 euros.

Mais c’est surtout l’affaire Tony Musulin qui reste gravée dans les mémoires dans l’agglomération. En novembre 2009, ce convoyeur de fonds avait profité d’une halte dans Lyon pour disparaître avec son fourgon transportant 11,5 millions d’euros dont 9,1 millions avaient été retrouvés dans un box. Il a depuis été jugé et a purgé sa peine.

En 2009 et 2010, plusieurs centaines de kilos d’or et d’autres métaux précieux avaient également été volés dans une fonderie de Rillieux-la-Pape.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.38
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage