Caisse d'Epargne Bourgogne Franche-Comté : en 2017, ayons l’énergie d’entreprendre pour notre région

Publié le 16/01/2017 - 07:00
Mis à jour le 23/01/2019 - 16:11

En ce début d’année 2017, la traditionnelle cérémonie des vœux de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté (CEBFC) a réuni un large auditoire composé d’élus, de chefs d’entreprise, d’acteurs économiques et d’institutionnels locaux lundi 9 janvier. L’occasion pour Antoine-Sylvain Blancprésident du Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS) et Jean-Pierre Deramecourtprésident du Directoire, de dresser le bilan de l’année 2016 et de présenter les projets de la banque régionale pour 2017. 

PUBLI-INFO

PUBLICITÉ

Taux historiquement bas, contraintes réglementaires de plus en plus fortes, tous les  indicateurs laissaient supposer un impact négatif sur les résultats 2016 de la banque. Dans ce contexte peu favorable, Jean-Pierre Deramecourt, Président du Directoire, est fier d’annoncer les bons résultats de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté : « Grâce à la mobilisation de toutes les équipes et à l’agilité de notre Caisse, nous avons su diversifier nos actions pour apporter un meilleur service à nos clients. De fait, nous avons augmenté notre chiffre d’affaires (PNB) et pu accroître notre rentabilité. » 

Ces résultats se sont traduits, pour les particuliers, par l’augmentation des parts de marché dans le domaine des crédits immobiliers et à la consommation. La CEBFC a également intensifié ses financements à l’économie régionale. « En 5 ans, les prêts aux entreprises sont passés de 110 M€ à 245 M€ et pour les collectivités territoriales de 91 M€ à 260 M€. Ceci représente une progression en volume considérable et prouve que la CEBFC est une banque prêteuse », rappelle le président du Directoire. 

13 millions d’euros consacrés aux entreprises et aux start-up de la région 

La bonne santé de la Caisse d’Epargne lui permet d’apporter un soutien actif au développement de l’économie locale. Comme le rappelle Jean-Pierre Deramecourt, « La CEBFC est présente sur tous les grands projets infrastructurels de notre région. Par exemple, à Dijon avec l’acquisition de la SEMAAD, devenue la SEM (Société Est Métropole), dans le Pays de Montbéliard, en intervenant pour l’aménagement de 50 000 m² des anciens sites Peugeot, ou encore à Besançon avec le projet d’accueil des Services de l’Etat porté par la SAS Viotte aux côtés d’AKTIA. » 

Consciente du potentiel de développement de notre région,  la CEBFC a consacré cette année, à travers BDR INVEST et BRD IT, plus de 13 M€ à l’accompagnement en fonds propres d’entreprises et start-up innovantes. « Pour renforcer notre action et valoriser ce qui se fait de bien sur la région, nous avons également noué de nombreux partenariats avec les Pôles de Compétitivité de Bourgogne-Franche-Comté et nous continuerons en 2017 », précise Jean-Pierre Deramecourt. 

La Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté, 1ère banque prêteuse de micro-crédits de la région 

De son côté, Antoine-Sylvain Blanc, président du Conseil d’Orientation et de Surveillance a rappelé que « ces excellents résultats ont été réalisés en respectant, plus que jamais, l’engagement d’une banque sociétale portée par ses collaborateurs ». « La Caisse d’Epargne participe pleinement au développement territorial et joue son rôle fondamental de financeur de l’économie régionale. Elle met tout en œuvre pour s’adapter à ce monde qui bouge ». Antoine-Sylvain Blanc a rappelé que, « au-delà de son rôle bancaire, la Caisse d’Epargne, 1ère banque prêteuse de micro-crédits en Bourgogne Franche-Comté, est particulièrement impliquée en faveur de l’inclusion bancaire. Elle est également très attentive au respect de l’environnement en étant certifiée ISO 14 001 et ISO 50 001. » 

En conclusion, Jean-Pierre Deramecourt a émis plusieurs souhaits pour 2017 : « Je fais le vœu que les entreprises continuent d’investir sur le territoire, car la Bourgogne Franche-Comté a un réel potentiel, riche en pôles de compétitivité. Osons créer de nouvelles filières, comme la filière bois ! »

Autre souhait, celui de mettre en œuvre une « place financière qui permettrait de réunir régulièrement les acteurs économiques afin de partager de l’information, d’analyser les moyens de répondre aux besoins de financements régionaux » et pourquoi pas de contribuer à un emprunt régional. Enfin, le Président a souhaité à tous d’avoir « l’énergie nécessaire pour le développement de notre territoire ». 

L’impulsion est donnée !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.34
légère pluie
le 15/10 à 21h00
Vent
3.226 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage