Alerte Témoin

CINEMA The Tourist

Publié le 25/12/2010 - 11:21
Mis à jour le 25/12/2010 - 11:21

En cette période de Noël, Angelina Jolie et Johnny Depp ne sont pas à la fête. Dans un film sans envie et sans surprise, ils peinent dans une Venise bien trop glamour.

1293186931.jpg
©dr
PUBLICITÉ

 ** Pourquoi pas

Élise (Angelina Jolie) est une créature sublime (beaucoup trop peut-être) qui aime les croissants et le thé. Jusque là rien d’anormal. Sauf qu’Élise est amoureuse d’un malfrat insaisissable, le mystérieux Pearce, pourchassé par Interpol car il doit 744 millions au Trésor américain.

Alors quand elle reçoit une lettre de sa part, lui demandant de choisir un homme de sa taille et de sa corpulence dans un train pour que les soupçons se portent sur lui, elle s’exécute. Le sort tombe sur l’inoffensif Frank Topello (Johnny Depp), prof de maths veuf qui veut faire un peu de tourisme à Venise.

Ce remake à l’américaine du film de Jérôme Salle (Anthony Zimmer, 2005) a toutes les peines du monde à soutenir la comparaison. Il est bien difficile de s’extasier devant le luxe presque grotesque des palaces dû à une réalisation insistante, bien difficile d’approuver les choix du réalisateur qui systématise les regards pesants des mâles autour d’Angelina Jolie, bien difficile de trouver crédibles les gangsters russes ou les policiers italiens.

Prisonniers de leur rôle de couple show-biz perdus au milieu des diamants, des robes de grands couturiers et des costards hors de prix, Angelina Jolie et Johnny Depp jouent laborieusement du début à la fin, desservis faut il le redire par la surenchère de glamour mais aussi par un scripte rasoir et des dialogues qui s’essoufflent au bout de deux phrases. L’ennui gagne très vite du terrain et la chute, pourtant excellente sur le papier, passe comme une lettre à la poste, annihilant totalement l’effet de surprise pourtant si plaisant. The Tourist se laisse regarder. Si le soir de Noël, vous n’avez rien d’autre à faire par exemple.

                                                                                                             Quentin Buchberger
 

Réalisation : Florian Henckel von Donnersmarck
D’après l’œuvre de Jérôme Salle
Scénario : Julian Fellowes, Christopher McQuarrie, Florian Henckel von Donnersmarck

Avec : Angelina Jolie, Johnny Depp, Timothy Dalton, Paul Bettany

Durée : 1h43
Genre : Thriller

Pays : France, Italie, États Unis
Photographie : John Seale
Musique : James Newton Howard
Année de production : 2010
Distribution : Studio Canal
Date de sortie : 15 décembre 2010

A voir du même réalisateur : La vie des autres (2005)

A voir aussi : Anthony Zimmer (2005) de Jérôme Salle, avec Sophie Marceau et Yvan Attal

Prochaine rubrique cinéma le samedi 1er janvier 2011

**** à voir absolument

***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

"Dancing Machine" au Frac Franche-Comté : soyez acteur de l'exposition

L'année 2020 sera placée sous le signe de la danse et des arts plastiques. La première exposition de l'année, Dancing machine, s'intéresse aux contraintes internes au corps, avec notamment des œuvres de Agnès Geoffray, Esther Ferrer, Hans Bellmer ou encore Markus Raetz. Cette exposition, largement participative, invite le public à manipuler, expérimenter, mettre en jeu son propre corps, jusqu'au 26 avril…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.32
légère pluie
le 21/02 à 0h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
89 %

Sondage