Condamné pour avoir lancé de fausses alertes d'incendie

Publié le 27/04/2016 - 14:30
Mis à jour le 27/04/2016 - 14:30

Un pompier volontaire a été condamné à des heures de travaux d’intérêt général ce mardi 26 avril par le tribunal de Thionville en Moselle pour avoir lancé de fausses alertes d’incendie.

 ©
©

Le comble…

Un jeune pompier volontaire de Fameck en Moselle a été condamné ce mardi  26 avril 2016 à 105 heures de travaux d'intérêt général et 1.735 euros de dommages et intérêts, pour avoir lancé de fausses alertes d'incendie afin de pouvoir intervenir sur le terrain et se donner des "poussées d'adrénaline". A quatre reprises, entre le 15 et le 25 décembre 2015, il avait appelé la caserne depuis une cabine téléphonique faisant croire à un départ d'incendie nécessitant une intervention, se faisant même, une fois, passer pour une personne de son entourage. Arrivé sur les lieux du sinistre présumé avec un collègue, l'absence d'incendie était constatée et les pompiers rentraient à la caserne. Le jeune prévenu, apprenti en pâtisserie de 18 ans, a expliqué à la barre être en quête d'"adrénaline" pour expliquer son geste.L'avocat des pompiers, Me Antoine Paveau, a estimé que les 4 sorties inopinées représentaient un coût de 1.735 euros, soit le montant des dommages et intérêts que le prévenu devra verser au SDIS 57. Le parquet de Thionville a décrit un jeune homme "très immature" mais qui "semblait avoir compris ses errements, au vu de son comportement lors de l'audience". Poursuivi pour divulgation de fausse information à 4 reprises et usurpation d'identité, le prévenu encourait une peine de 2 ans ferme d'emprisonnement et une amende de 30.000 euros. Il a écopé de 105 heures de travaux d'intérêt général (TIG) pendant 18 mois assorties de 3 mois d'emprisonnement avec sursis s'ils n'étaient pas effectués, pour les fausses alerte et à 500 euros d'amende avec sursis pour l'usurpation d'identité.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Nouvelle association “Cabordes en héritage” dans le Grand Besançon : un parcours pédestre le 23 juin

L’idée de la création de la toute nouvelle association "Cabordes en héritage" vient d’un constat : le patrimoine attaché aux collines de Besançon fait l’objet de bien des attentions de la part de plusieurs associations qui le préservent et le font vivre, qu’il soit viticole ou agricole. Il est cependant apparu à un certain nombre d’amateurs de ce patrimoine que les cabordes ne bénéficiaient pas, faute d’une structure spécifique et disponible, de mesures adaptées à la nécessité de plus en plus pressante de les sauvegarder.

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le premier trimestre 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.14
couvert
le 23/07 à 06h00
Vent
1.22 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
97 %