De l'amour, des bancs, et un brin de folie en musique au Frac Franche-Comté

Publié le 09/10/2015 - 04:45
Mis à jour le 11/10/2015 - 20:30

À partir de ce vendredi 9 octobre 2015, l'artiste américain Francis Cape présente son œuvre "Bancs d'utopie-we sit together" au Frac Franche-Comté à Besançon. Juste à côté, dans la salle vidéo, une œuvre de Pauline Boudry et de Renate Lorenz révèle les discours et les aprioris relatifs aux identités sexuelles dans un univers de musique expérimentale et "queer"… Jusqu'au 17 janvier 2016. Enfin, vous verrez à l'entrée du Frac, un joli mot d'amour qui clignote...

PUBLICITÉ

L’exposition de Francis Cape se compose de reproductions à l’identique de douze bancs issus de sociétés communautaires européennes. Ces objets font partie d’un projet plus vaste entrepris par l’artiste depuis 2011 sous le titre générique de « Utopian Benches » avec des bancs ayant été ou étant encore utilisés par des communautés implantées aux États-Unis. Pour Francis Cape, les bancs « opposent l’individualisme au communautarisme, et prônent des valeurs différentes du matérialisme individualiste dominant. Les bancs sont des sièges que l’on partage ; ils sont sans hiérarchie, tout le monde y est assis à la même hauteur ».

Cette exposition est le résultat d’une recherche menée durant deux ans avec les étudiants du Master Design Exposition de l’ENSBA de Lyon. 

  • Le vernissage de cette exposition se déroulera ce vendredi 9 octobre 2015 à 18h30 au Frac Franche-Comté avec la présence de Francis Cape.

Des guitares utilisées avec des archées, un homme déguisé en femme au thérémine, une femme déguisée en homme au clavier, une guitariste en combinaison sadomasochiste, la chanteuse de Peaches à la voix… Tels sont les quelques éléments qui participent à l’esthétisme de l’œuvre vidéo de Pauline Boudry et Renate Lorenz exposée au Frac jusqu’au 17 janvier.

Cette œuvre intitulée « To Valery Solanas and Marilyne Monroe in recognition of their Desperation » reprend le titre d’une composition datant de 1971 de Pauline Oliveros, pionnière de la musique électronique méconnue du grand public. Cette composition entendait rendre un double hommage : à Valérie Solanas, auteur du manifeste anarcha-féministe SCUM, tombée dans la folie et la prostitution après avoir tenté d’assassiner Andy Warhol et à Marilyn Monroe dont on connaît mieux la fin tragique.

L’installation de Boudry et Lorenz met en scène un film de la performance de six artistes underground (cinq femmes et un travesti) interprétant la partition d’Oliveros. Boudry et Lorenz s’attachent ici à célébrer, comme dans toutes les œuvres, des figures marginales, défiant la norme, la loi et l’économie.

  • Le vernissage de cette exposition se déroulera également vendredi 9 octobre à 18h30 au Frac.

Céladonie, un mot d’amour

Ce mot est visible de l’extérieur du Frac avec ses ampoules et ses clignotements. Ce panneaux lumineux est installée sur un parcelle du mur de briques à l’entrée du Frac, en bas des escaliers.
Cette oeuvre est le fruit d’une commande émanant de l’association des Amis de Charles Fourier, qui souhaitaient marquer la présence du penseur bisontin dans l’espace public. Le philosophe est l’auteur d’une théorie sociale utopiste originale, notamment connue à travers ses propositions d’organisation en phalanstère, communautés de vie organisées dans une recherche d’harmonie. Partant de la critique de la société de son époque, marquée alors par la révolution industrielle naissante, Charles Fourier oppose en effet un projet social qui s’appuie sur une nouvelle organisation des relations individuelles, basée sur l’exaltation des passions humaines. Amoureux des mots, Charles Fourier a agrémenté ses essais de toute une teminologie riche et inventive.
Parmi celle-ci, l’artiste Swetlana Heger a retenu le terme d’amour céldonique, qui désigne pour l’auteur un amour chaste, une inclinaison pure, à l’image des amour de Céladon pour sa bergère dans le roman l’Astrée, d’Honoré d’Urfé.
L’installation devrait restée pendant trois ans…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher », une exposition au Musée des Beaux-Arts

« Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher », une exposition au Musée des Beaux-Arts

Du 9 novembre 2019 au 2 mars 2020, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon présente "Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher", une exposition qui invite à la rêverie. L'occasion de célébrer le premier anniversaire de la réouverture du musée...

Les sorties ciné d’octobre aux Mégarama de Besançon

Les sorties ciné d’octobre aux Mégarama de Besançon

Beaucoup de sorties ciné sont prévues pour ce mois d'octobre 2019 dans les Mégarama Beaux-Arts et Ecole-Valentin ! Avec évidemment, comme de ce mois d'Halloween, le "Joker", qui met en scène Joaquin Phoenix et que beaucoup attendent ! Mais aussi de l'animation avec Abominable ou Shaun le Mouton, des films français comme Hors-Norme ou Les Municipaux, et plein d'autres !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9
légère pluie
le 15/10 à 21h00
Vent
3.226 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage