Alerte Témoin

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Publié le 28/05/2020 - 14:00
Mis à jour le 27/05/2020 - 18:09

Deux jeunes lynx avaient été sauvés à l'automne dernier. Ils ont été remis en liberté les 23 et 29 avril 2020. L'un d'entre eux a été retrouvé sans vie le 1er mai. Après autopsie, la mort naturelle a été retenue.

La?cher Tram 3 copie
Lynx relâché © Centre Athénas

Les deux jeunes lynx ont été remis en libertés à l’endroit même où ils avaient été capturés fin 2019 alors qu’ils étaient en détresse puis soignés par le Centre Athénas. Les jeunes Lynx ont été équipés de colliers VHF/GPS pour garantir leur sécurité et collecter des informations sur leur réinsertion et leur réadaptation au milieu naturel. "Le retour à la nature fut de courte durée pour l’un d’entre eux, retrouvé mort dans le Doubs le 1er mai grâce à ce collier émetteur. Immédiatement, une équipe composée d’un inspecteur de l’Environnement de l’Office Français de la Biodiversité et du responsable du Centre Athénas s’est rendu sur place et une autopsie a été réalisée. La mort est d’origine naturelle, mais des investigations complémentaires sont en cours pour affiner le diagnostic", est-il précisé.

Un autre lynx relâché dans l'Ain

Un troisième jeune a également été relâché dans le département de l’Ain. Les opérations de relâcher sont encadrées par un arrêté ministériel du 12 mai 2017, et les services de l’État (Préfecture du Doubs, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, DDT  Office Français de la Biodiversité) veillent au respect des dispositions prévues.

Il est rappelé que la destruction illégale d’une espèce protégée constitue un délit qui porte une atteinte grave à la biodiversité et qui est passible de peines dont la plus basse est de trois ans d'emprisonnement et de 150.000 € d'amende.

Après la destruction illégale de deux lynx dans les Vosges et le Jura en janvier et mars dernier, cette opération est une bonne nouvelle pour cette espèce toujours très menacée. Elle s’inscrit dans le cadre plus large du Plan National d’Actions en faveur du Lynx boréal dont la DREAL Bourgogne-Franche-Comté et l’Office Français pour la Biodiversité assurent la coordination et la rédaction pour le compte de l’État (cf site internet DREAL Bourgogne-Franche-Comté).

Ce Plan National d’Actions est réalisé grâce à la contribution de l’ensemble des acteurs concernés : représentants associatifs, scientifiques, représentants des activités socio-professionnelles, éleveurs, chasseurs. Il a pour objectif de rétablir le Lynx boréal dans un état de conservation favorable en France et doit être approuvé en 2020.

À propos du lynx boréal

Le Lynx boréal, seul grand félin sauvage présent en Europe, est une espèce menacée et strictement protégée au niveau international et national dont l’état de conservation revêt un enjeu majeur pour la France.

Il existe un peu plus d’une centaine de spécimens sur le territoire national dont la grande majorité sur le massif jurassien. "Notre région a donc une responsabilité particulière vis-à-vis de cette espèce. La régression de l’habitat forestier et la diminution des proies ont entraîné le déclin de l’espèce à partir du Moyen Âge. Actuellement, les causes les plus importantes de mortalité sont les collisions routières et le braconnage", explique la Préfecture du Jura.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Feu de cabanon à Nommay

Mercredi 1er juillet 2020 vers 19h40, les pompiers de Montbéliard, Audincourt et Béthoncourt sont intervenus pour un début d'incendie dans un cabanon mitoyen d'une maison d'habitation individuelle au 25 grande rue à Nommay.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     24.8
    peu nuageux
    le 08/07 à 15h00
    Vent
    1.84 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    36 %

    Sondage