Doubs : trois personnes soupçonnées de tortures sur un jeune qu'ils accusent d'attouchements

Publié le 30/05/2018 - 11:34
Mis à jour le 30/05/2018 - 11:34

Deux hommes et une femme, soupçonnés d’avoir battu et torturé un jeune de 18 ans qu’ils accusent d’attouchements sexuels sur une fillette de 6 ans, ont été mis en examen à Montbéliard, a-t-on appris ce mercredi 30 mai 2018 de source judiciaire.

Un homme de 30 ans et sa compagne de 25 ans ont été placés en détention provisoire mardi soir. Le deuxième homme, âgé de 18 ans, est le frère de cette femme. Il a été placé sous contrôle judiciaire, a précisé le procureur de la République de Montbéliard, Carine Greff, qui a fait appel de cette décision et demandé son incarcération.

Un guet-apens tendu par trois individus

Vendredi soir, ces trois individus ont tendu un guet-apens à un homme de 18 ans qu'ils accusent d'avoir eu des gestes déplacés envers la petite fille de 6 ans du couple. Ils ont convié le jeune homme à un barbecue dans un quartier sensible de 
Grand-Charmont (Doubs), près de Montbéliard. L'entraînant dans un bois à proximité, ils l'ont dénudé, scarifié avec un couteau de cuisine et roué de coups avec des bâtons et un câble, notamment au niveau des parties génitales.

La victime a également été aspergée avec de la vodka et brûlée avec un briquet et des cigarettes, avant d'être abandonnée, attachée à un arbre. Elle est parvenue à se libérer et a s'enfuir. Sérieusement blessé, le jeune homme a reçu 21 jours d'interruption  temporaire de travail, a indiqué Mme Greff.

En parallèle de l'information judiciaire ouverte pour "séquestration, actes de torture et de barbarie", le parquet a ordonné une enquête concernant d'éventuels attouchements sexuels envers la fillette de 6 ans.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.56
couvert
le 26/05 à 6h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %