Dragon 25 : l’hélicoptère n’est plus à Besançon en juillet

Publié le 16/07/2019 - 15:30
Mis à jour le 16/07/2019 - 15:19

L’Union régionale des sapeurs-pompiers de Bourgogne Franche-Comté s’inquiète de l’absence de l’hélicoptère de la sécurité civile, le Dragon 25, dans la région ce mois du juillet 2019. Cela met « populations et touristes en danger » selon elle.

 ©
©

Habituellement basé à Besançon, l’hélicoptère sera en Martinique jusqu’en août, sur décision du ministère de l’Intérieur. « Alors même que la canicule règne, que la sécheresse s’annonce et que les touristes commencent à arriver » explosent les pompiers de la région.

Selon eux, le Dragon 25, présent en Franche-Comté sans discontinuité depuis 2003, est « un précieux vecteur de secours ». Chaque année, il est engagé environ 500 fois, pour :

  • Les reconnaissances aériennes
  • La recherche de personnes disparues
  • Le sauvetage de victimes blessées ou en danger
  • Le transport rapide d’équipes de secours
  • L’évacuation rapide des victimes gravement blessées

Insuffisance de moyens de l'Etat

Les sapeurs-pompiers de Bourgogne Franche-Comté se montrent « interrogatifs » quant à la politique de l’Etat vis-à-vis de ses moyens de sécurité civile.

Car s’ils ne « remettent pas en cause la nécessité d’un hélicoptère en Martinique » (le leur étant en panne), cette situation montre en revanche « l’insuffisance de moyens » de l’Etat…

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, se montre "particulièrement inquiet" de ce choix.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.1
couvert
le 26/05 à 6h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
87 %