Elle arnaque des personnes âgées à hauteur de 160.000€ à Besançon

Publié le 01/06/2021 - 09:34
Mis à jour le 01/06/2021 - 11:38

Les policiers du service des fraudes de la Sureté départementale du Doubs ont interpellé une femme d’une soixantaine d’années, ancienne auxiliaire de vie, suspectée d’avoir arnaqué deux personnes âgées entre août 2019 et janvier 2021 à Besançon.

 © Sûreté Départementale du Doubs
© Sûreté Départementale du Doubs

Suite au signalement d’une employée de compagnie d’assurance et de l’UDAF du Doubs, la minutieuse enquête des policiers du service des fraudes de la Sûreté Départementale a pu débuter.

Alerté par la situation bancaire d’un homme de 86 ans placé au sein d’un EPHAD bisontin qui ne pouvait plus honorer les prestations de l’établissement, les enquêteurs ont pu établir que la victime avait été délestée de près de 140 000 euros, initialement détenus sur son compte bancaire.

Les investigations ont permis d’identifier l’auteur : il s'agit d'une femme d’une soixantaine d’année. Cette dernière, résidant en périphérie bisontine n’était autre que l’ancienne aide-auxiliaire de vie de la victime avant que celle-ci ne soit placée en EPHAD. Profitant toujours de l’accès au domicile de l’octogénaire, rien de plus aisé pour l’escroc présumée de jouir de ses moyens de paiement.

Rien ne lui aura échappé : carte bancaire, chèque, virement... la suspecte a littéralement dilapidé les quatre comptes de sa victime.

Les policiers ont également recensé une autre victime bisontine chez qui l’auteur intervenait dans le cadre de son emploi et qui a été escroqué d’environ 20 000 euros.

L’auteur, qui avait la folie des grandeurs, a flambé l’intégralité de l’argent détourné en effectuant un nombre exponentiel d’achats dont certains visant à remeubler son domicile afin d’améliorer son quotidien.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.89
nuageux
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
48 %