Eric Alauzet veut réformer l'article 49-3

Publié le 09/07/2016 - 14:15
Mis à jour le 09/07/2016 - 14:17

Eric Alauzet député EELV du Doubs regrette, dans un communiqué publié le jeudi 7 juillet 2016, l’utilisation du 49-3 du gouvernement afin de faire valider à l’Assemblée la très décriée Loi travail. Il dénonce le manque de débat et demande une réforme de l’article 49-3 basé sur le modèle allemand.

 ©
©

L’élu du Doubs aurait souhaité avoir "l’occasion de débattre" et "d’amender" la loi El Khomri. Eric Alauzet dénonce les décisions du gouvernement et explique que selon lui, "préparer l’avenir, ce n’est pas se résoudre à un modèle néolibéral"  qui passe "par le dumping social ou environnemental". Pour autant l’élu écologiste voulait modifier le code du travail mais sans qu’il  "ne soit nécessairement défavorable aux salariés, ou nécessairement un recul". D'ailleurs aux côtés de 121 autres députés, Eric Alauzet avait signé un amendement qui proposait "qu'un accord d'entreprise ne puisse pas fixer une rémunération des heures supplémentaires inférieure à 25 % de majoration pour les 8 premières heures supplémentaires et à 50 % pour les suivantes", alors que le texte rendait possible une majoration réduite à 10 %".

Il veut réformer l’article 49-3

 Eric Alauzet est à l’origine d’une tribune co-signée par Paul Molac, député régionaliste du Morbihan et François de Rugy, député écologiste de Loire atlantique pour réformer l’article 49-3. Tous trois proposent un nouveau dispositif "inspiré du modèle allemand". Ce dernier encadre les conditions de recours au 49-3 afin de limiter son usage. Il exige également que les motions de censure soient "constructives" et non purement politiques.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Nouvelle association “Cabordes en héritage” dans le Grand Besançon : un parcours pédestre le 23 juin

L’idée de la création de la toute nouvelle association "Cabordes en héritage" vient d’un constat : le patrimoine attaché aux collines de Besançon fait l’objet de bien des attentions de la part de plusieurs associations qui le préservent et le font vivre, qu’il soit viticole ou agricole. Il est cependant apparu à un certain nombre d’amateurs de ce patrimoine que les cabordes ne bénéficiaient pas, faute d’une structure spécifique et disponible, de mesures adaptées à la nécessité de plus en plus pressante de les sauvegarder.

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le premier trimestre 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.63
légère pluie
le 12/06 à 18h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
76 %