Eric Besson: le tweet « mystérieux » qui amuse toute la galerie internet

Publié le 19/10/2011 - 12:53
Mis à jour le 19/10/2011 - 12:53

 "LOL (pour "laughing out loud", rire aux éclats en anglais, NDLR) et excuses. Ça m'apprendra à manipuler la liste des brouillons et à appuyer par erreur sur la touche envoi. Je ne me couche pas...", s'est justifié, à 11h11, Eric Besson, qui est également en charge de l'Economie numérique.

PUBLICITÉ

Mais, en un peu plus de dix minutes, son tweet « mystérieux » avait déjà été « retweeté » et reproduit à l’envi sur le réseau, suscitant nombre de commentaires moqueurs et plus ou moins inspirés.

Tous les adeptes de Twitter ont qualifié le tweet du ministre, qui n’est pourtant pas un néophyte, de « DM fail » (message privé raté), expression employée lorsqu’un message qui est à l’origine destiné à être privé se retrouve finalement public. La mauvaise manipulation est courante et tous les « twittos » ont au moins une fois commis cette erreur.

Manifestement agacé par les moqueries et les inévitables questions sur l’identité du destinataire de son message, Eric Besson a écrit, à 11h33: « Bon allez je vous laisse à vos délires. J’ai une audition à l’Assemblée Nationale à préparer… »

(source: AFP) 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.92
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage