Explosion suite à un incident électrique rue des Granges : 374 clients EDF privés d’électricité

Publié le 05/11/2016 - 15:45
Mis à jour le 06/11/2016 - 10:16

Ce samedi 5 novembre 2016 vers 14h40, une explosion a été entendue au centre-ville de Besançon rue des granges au niveau du 23 rue des granges. Il s'agit d'un probème sur un coffret de répartition situé sous le trottoir. Un périmètre de sécurité est en place et jusqu'à  374 clients EDF ont été privés de courant rue des granges, rue de la République et rue Gambetta. Le courant est revenu à 3h du matin dans la nuit de samedi à dimanche.

le courant est revenu à 3h du matin

PUBLICITÉ

Les pompiers ont reçu plusieurs appels ce samedi en début d’après-midi de témoins ayant entendu « comme une explosion » rue des Granges à hauteur de la Banque populaire à quelques mètres à l’angle de la rue de la République. Il s’agit en fait d’un dysfonctionnement sur le réseau électrique en souterrain sur le réseau basse tension (une ligne 230 – 400 volts) entre deux transformateurs. De la fumée sortait d’un regard dans la rue.Les pompiers sont intervenus avec l’aide de la police municipale pour mettre en place un périmètre de sécurité. Plusieurs commerces proches de l’incident ont dû fermer. 

Les techniciens d’Enedis (ex ERDF) sont sur place pour diagnostiquer le dysfonctionnement. Il s’agirait d’un court circuit dans un coffret de répartition dans lequel passent quatre câble basse tension juste en dessous du trottoir

À 16h, sept pompiers étaient toujours sur place pour sécuriser les lieux. Une grande partie des logements situés dans la partie impaire de la rue des Granges à cet endroit sont privés de courant. Une entreprise de terrassement est attendue sur place d’ici 17h30. Selon Enedis, le courant ne devrait pas être rétabli avant minuit. Il a finalement été rétabli à 3h du matin. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.45
légère pluie
le 25/05 à 15h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.1 hPa
Humidité
71 %

Sondage