Faux dermatologue à Besançon : 12 femmes portent plainte pour violences sexuelles dont 5 pour viol

Publié le 26/07/2022 - 18:40
Mis à jour le 27/07/2022 - 09:16

En novembre 2021, deux femmes de 25 et 30 ans avaient déposé plainte au commissariat de Besançon après avoir consulté un homme se faisant passé pour un dermatologue dans un cabinet médical à Besançon. Après l’appel à témoins lancé par les enquêteurs à l'époque, 10 nouvelles plaintes ont été recueillies pour des violences sexuelles, dont cinq pour viol, a-t-on appris ce mardi 26 juillet.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L’homme, âgé de 45 ans, réalisait des séances d'épilation définitive au laser au niveau du maillot, dans le cabinet médical de son frère, en se faisant passer pour le médecin alors qu’il avait seulement un diplôme universitaire d’assistant en médecine esthétique. "Les victimes pensaient avoir affaire à un médecin, à aucun moment elles n’ont entendu le mot - assistant - dans ses propos", souligne Etienne Manteaux, procureur de la République lors d'une conférence de presse. 

Les premiers faits se seraient déroulés en mars 2020. "Il a en effet admis qu’il avait commencé les séances d’épilation pour le compte de son frère en novembre 2019 alors qu’il n’a passé son diplôme qu’au cours de l’année 2020", rapporte le procureur. Les premières séances ont donc été réalisées avant même d’avoir un diplôme en la matière. Il avait comme formations antérieures celle de graphiste et celle de menuisier. 

Des faits entièrement contestés

Les déclarations des 10 nouvelles plaignantes étant manifestement "criantes de vérité" selon le procureur, l’homme a été mis en examen supplétivement puisqu’en tout, 12 faits de violences sexuelles lui sont reprochés.

Les faits sont entièrement contestés par le quadragénaire. "Il reconnaît seulement un acte de pénétration sexuelle, mais il explique que pendant la séance, madame était consentante dans le cadre d’une relation de séduction qui s’était nouée entre eux, sans aucune intention malveillante puisque madame était d’accord pour qu’il y ait un acte de pénétration sexuelle", rapporte Etienne Manteaux. 

Quant au frère de cet individu, il a rapidement été mis hors de cause. En revanche, un examen de la procédure sera réalisé par l'Ordre des médecins. Le cabinet médical est actuellement ouvert.

L’instruction se poursuit.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Feu dans une ferme inhabitée à Saône

Un violent incendie s'est déclaré mercredi 3 août 2022 vers 20h15 au 30 grande rue à Saône mobilisant une quarantaine de pompiers et une quinzaine d'engins en provenance de six casernes du secteur de Besançon et des alentours.

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.75
ciel dégagé
le 08/08 à 18h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
26 %

Sondage