Grenade, fusils, couteaux : un "arsenal" illégal découvert chez un octogénaire du Jura

Publié le 20/05/2020 - 18:57
Mis à jour le 20/05/2020 - 18:57

Une grenade, 25 fusils, 36 armes de poings ou encore 88 couteaux de survie: la gendarmerie du Jura a découvert un véritable "arsenal" dans la maison d'un octogénaire à Arinthod, a-t-on appris mercredi 20 mai 2020 auprès de la gendarmerie et du parquet.

© Facebook gendarmerie du Jura ©
© Facebook gendarmerie du Jura ©

Les gendarmes sont intervenus pour un conflit de voisinage au domicile d'un octogénaire considéré par ses voisins comme "l'original du village", particulièrement "irascible", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal. A l'arrivée des militaires, l'homme s'est présenté avec un fusil à la main. Il a été interpellé et confié aux secours.

Lors de la perquisition les gendarmes ont découvert "un véritable arsenal, détenu illégalement: 25 fusils, 36 armes de poings, 88 couteaux de survie, 2
arbalètes, 3 sabres Katana, 7 cannes épée, 1 shocker électrique, 1 matraque électrique, près de 80 kilos de munitions de tous calibres, ainsi qu'une grenade", ont-ils détaillé sur leur page Facebook.

"Cet homme n'est pas collectionneur, ni un trafiquant d'armes: il a peur", a expliqué le procureur. "C'est quelqu'un qui, parce qu'il est dans une relation conflictuelle avec tout le monde, a ressenti le besoin d'avoir plein d'armes pour ce protéger, mais on ne sait pas de quoi", a expliqué le procureur. "Ce couple vivait dans son monde, en marge de beaucoup de choses. Ils ont surtout besoin d'aide", a-t-il ajouté.

Les investigations se poursuivent pour déterminer la nature et l'origine des armes saisies, ainsi que le degré de responsabilité de l'octogénaire. Une expertise psychiatrique a été demandée.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un caporal du 35e régiment d’infanterie en garde à vue pour détention d’armes et de propagande néonazie

Plus d’une centaine d’armes, des munitions et "des objets avec des croix gammées" ont été découverts le week-end dernier dans l’Eure, au cours d’une perquisition menée par les services douaniers, a indiqué mardi le parquet d’Évreux. Un caporal du 35e régiment d’infanterie est en garde à vue.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.17
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
96 %

Sondage