Guérilla urbaine à Mulhouse : six blessés

Publié le 11/09/2011 - 09:02
Mis à jour le 11/09/2011 - 09:02

De violents affrontements entre deux bandes rivales ont fait six blessés, dont quatre policiers et gendarmes, samedi soir à Mulhouse alors que la situation restait tendue dans le quartier de Bourtzwiller.

La violente rixe a semble-t-il éclaté quand une quarantaine de personnes se présentant comme "Tchétchènes" sont venues s'en prendre à un groupe d'habitants du quartier. "Tout ça est très imprécis, on ne connaît pas trop l'origine des tensions, mais c'est apparemment un conflit communautaire", a déclaré le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Alain Martinez.

Après les premiers affrontements, vers 17h30, deux personnes ont été légèrement blessées à l'arme blanche, une de chaque côté. Les forces de l'ordre ont alors interpellé un homme en possession d'une arme à feu.

Le groupe de "Tchétchènes" s'est ensuite réfugié dans la mosquée du quartier, encerclé par une centaine de jeunes du quartier, et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour les évacuer. Les personnes prises au piège dans la mosquée et les policiers qui les encadraient ont essuyé une pluie de projectiles et ils ont également été visés par des cocktails molotov.

A l'issue de ces scènes de guérilla urbaine quatre membres des forces de l'ordre ont été légèrement touchés et plusieurs de leurs voitures ont été dégradées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.59
forte pluie
le 20/06 à 15h00
Vent
0.26 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
67 %

Sondage