Haute-Saône: le pompier volontaire était pyromane

Publié le 16/05/2019 - 14:54
Mis à jour le 16/05/2019 - 14:54

Un pompier volontaire, âgé de 19 ans, a été placé en détention provisoire la semaine dernière pour huit incendies criminels commis autour de Dampierre-sur-Salon (Haute-Saône) depuis mi-mars, a-t-on appris ce jeudi 16 mai 2019 auprès du parquet.

pompier
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Le jeune homme a été mis en examen pour « destruction du bien d’autrui par moyen dangereux pour les personnes » à l’issue de sa garde à vue et placé en détention provisoire, a indiqué à l’AFP le procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic, confirmant une information de L’Est républicain.

Plusieurs feux suspects depuis mars

« A partir du 15 mars, plusieurs feux sous la forme d’incendies criminels ciblant des hangars agricoles et des bâtiments industriels ont été constatés à plusieurs endroits de Haute-Saône et surtout autour de Dampierre-sur-Salon« , a détaillé le procureur.

Une information judiciaire a été ouverte le 24 avril et l’enquête, confiée à la brigade de recherche de Vesoul, a permis d’identifier un sapeur-pompier volontaire engagé au centre de secours de Dampierre-sur-Salon.

Une fascination pour le feu

« Il a reconnu être l’auteur de huit incendies. Il semblerait qu’il ait une forme de fascination pour le feu« , a précisé M. Dupic.

Les pompiers du centre de secours ont été entendus par les enquêteurs qui cherchent à éclaircir les motivations de l’engagé volontaire. Il a été suspendu par le Service départemental d’incendie et de secours de Haute-Saône. Le jeune homme, qui travaille dans une entreprise, n’a jamais été condamné, a ajouté le procureur. Il encourt dix ans d’emprisonnement.

(Avec AFP)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.39
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1015.92 hPa
Humidité
89 %

Sondage