Homicide à Villers-le-Lac : l'assassin présumé de Stéphane se rend à la police suisse

Publié le 06/08/2014 - 08:41
Mis à jour le 27/03/2017 - 13:19

Un homme de 35 ans est soupçonné d'avoir assassiné sauvagement  à l'arme blanche son rival amoureux du même âge lundi soir près du domicile de la victime sur les hauteurs de  Villers-le-Lac dans le Haut-Doubs. 

capture_decran_2014-08-05_a_12.43.46.jpg
Rue des fauvettes à Villers-le-Lac ©google map (juillet 2013)
PUBLICITÉ

La victime, Stéphane Puig, bien connu à Villers-le-Lac, notamment au sein du club de foot local. Ce frontalier entretenait une liaison avec une femme mariée, a indiqué procureur Alain Saffar "L'intéressé portait les plaies de très nombreux coups de couteau sur tout le corps

Le mari s'est enfui en Suisse et s'est présenté dans l'après-midi aux autorités helvétiques, a précisé le procureur. Le parquet de Besançon le soupçonne d'avoir tué son rival et a ouvert une information judiciaire du chef "d'assassinat" et émis un mandat d'arrêt international, a indiqué mardi soir le procureur en charge de l'affaire. "Il est actuellement entendu par les autorités à Neuchâtel". L'assassin devrait donc en toute logique prochainement être transféré en France prochainement. 

Une trentaine de coups de couteau

La victime a été découverte lundi vers 21h00 par les gendarmes dans son pavillon de Villers-le-Lac (Doubs), une localité proche de la frontière suisse. L'homme revenait visiblement de son footing. Il aurait cherché du secours auprès de voisins avant de s'effondrer à l'extérieur de sa maison. Il aurait été tué d'une trentaine de coups de couteau. Une autopsie sera pratiquée dans la journée du mercredi 6 août 2014. 

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

stéphane puig

Procès d’un meurtre passionnel entre voisins

La Cour d'assises du Doubs juge Francis Ledocq, 38 ans, poursuivi pour le meurtre de l'amant de sa femme, tué d'une trentaine de coups de couteau en août 2014 à Villers-le-lac pour mettre un terme à une relation devenue impossible.

Dans la catégorie

Besançon : Un commerçant de bestiaux, prêt à « verser son sang » pour son permis de construire

Dominque Dornier, gérant d'une entreprise de commerce de bestiaux à Hauterive la Fresse, a été victime d'un sinistre en 2017. Il essaie depuis de redémarrer son activité mais se voit refuser ses permis de construire. Ce vendredi 8 novembre 2019, il s'est posté devant la DTT du Doubs avec ses bêtes pour en obtenir un sur La Vrine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.05
nuageux
le 13/11 à 18h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
97 %

Sondage