Alerte Témoin

Ils violent et filment un adolescent : quatre jeunes mis en examen

Publié le 30/09/2011 - 21:30
Mis à jour le 30/09/2011 - 21:30

Quatre jeunes, dont trois mineurs, ont été mis en cause pour avoir séquestré, violé, torturé et humilié un mineur de 17 ans pendant toute une nuit à Sévenans  près de Belfort, alors qu'ils filmaient les sévices endurés par la victime. Les quatre jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue. Lionel Pascal,  Le vice-procureur du tribunal de Montbéliard, a requis vendredi la mise en examen des quatre jeunes et leur placement en détention provisoire pour les chefs de "viol accompagné de tortures ou d'actes de barbarie", "séquestration", "enregistrement et diffusion d'images à caractère pédo-pornographique", "menaces ou intimidation" et "vol en réunion".

Quatre jeunes, dont trois mineurs, ont été mis en cause pour avoir séquestré, violé, torturé et humilié un mineur de 17 ans pendant toute une nuit près de Belfort, alors qu'ils filmaient les sévices endurés par la victime, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Les agresseurs présumés, un majeur âgé de 19 ans et trois mineurs de 16 et 17 ans so,t accusés de nombreux sévices.   Dans la nuit du 17 au 18 septembre à Sévenans (Territoire-de-Belfort), la victime, totalement mise à nu par ses agresseurs, a subi de multiples brimades et violences jusqu'à être contrainte de faire une fellation à l'un des mineurs et à des chiens, a indiqué à l'AFP le vice-procureur.

 Avant de le laisser repartir, les tortionnaires ont menacé l'adolescent de représailles s'il révélait les faits. Vendredi soir, il n'avait toujours pas porté plainte.   La victime avait été invitée à se rendre au domicile du majeur, un jeune homme issu de la communauté des gens du voyage présenté comme le leader de la bande.

Ce dernier avait montré la vidéo deux jeunes filles et leur avait  volé un téléphone portable. En allant déposer plainte pour vol, les jeunes filles ont parlé de la vidéo, révélant les faits aux enquêteurs de la gendarmerie.

Avec AFP 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.99
    légère pluie
    le 24/09 à 3h00
    Vent
    5.5 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage