Inauguration de Livres dans la boucle : "Besançon a la chance d'avoir de nombreux libraires indépendants"

Publié le 18/09/2021 - 12:37
Mis à jour le 18/09/2021 - 12:37

La 6e édition du festival Livres dans le boucle a été inauguré ce samedi matin place de la Révolution en compagnie de la maire de Besançon Anne Vignot et de la présidente du festival, Cécile Coulon.

L'objectif de ce festival littéraire est de "favoriser les rencontres" a déclare la maire de Besançon, et d'ajouter "rencontre et découverte sont les maîtres-mots du festival". Anne Vignot a également affirmer que ce week-end est "l'occasion d'emmener tout le public sur le chemin de la lecture et surtout les enfants qui, par la lecture, s'autonomisent et envisagent leur propre rapport au monde." Par ailleurs, la maire a également souligné que Besançon a "de la chance d'avoir de nombreux libraires indépendants."

"J'ai une appétence pour vos forêts, votre pierre, pour votre eau, pour votre climat"

La présidente d'honneur du festival Cécile Coulon a également pris la parole pour inaugurer cette nouvelle édition. "Je suis très contente que l'on m'ait proposé cette présidence et particulièrement cette année pour plusieurs raison : la première c'est parce que ça fait 2 ans que les auteurs ne travaillent pas, c'est-à-dire ne peuvent plus faire de festival, de rencontres, et perdre la moitié de leur salaire... donc de pouvoir reprendre, une vie culturelle, une vie sociale et une vie professionnelle ça aère tout le monde !"

Le dernier roman de Cécile Coulon, Seule en sa demeure (Babelio), est né en Franche-Comté et plus précisément dans le Jura. "J'ai une appétence pour vos forêts, votre pierre, pour votre eau, pour votre climat et comme je suis très chauvine, je suis obligée de dire que ça ressemble à l'Auvergne mais en moins bien" a-t-elle ajouté sur le ton de l'humour.

  • Propos recueillis par Damien Poirier
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

« Histoire de libellule », une auteure jurassienne évoque les violences sexuelles qu’elle a subit à l’adolescence

Anne-Marie Rouchon a consacré 18 ans de la première partie de sa vie au sport de haut niveau. A peine sortie de l’enfance et pendant plusieurs années, elle subit des agressions sexuelles de son entraineur. Quarante ans lui sont nécessaires pour trouver le courage de sortir du silence et enfin déposer sa parole dans un livre, Histoire de libellule (Z4éditions), sorti en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.82
ciel dégagé
le 17/10 à 0h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
97 %

Sondage