Incendie à l'Hôtel de ville de Besançon : le jugement du présumé incendiaire ce vendredi

Publié le 25/09/2015 - 09:44
Mis à jour le 24/04/2019 - 18:10

C'est ce vendredi 25 septembre 2015 que le présumé incendiaire de l'Hôtel de Ville de Besançon comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Besançon. Il y a trois mois, jour pour jour, Zéphirin Teyou provoquait volontairement un important incendie dans les locaux avec des produits inflammables.

PUBLICITÉ

Le 25 juin dernier, le présumé incendiaire avait été interpellé seulement quelques minutes après ses actes par les forces de l’ordre. 

Âgé de 46 ans, Zéphirin Bertrand-Teyou a été présenté lundi 29 juin 2015 devant le tribunal correctionnel de Besançon en comparution immédiate. Il revendiquait alors clairement son acte et se disait prêt à réitérer. Il avait par ailleurs demandé un délai pour préparer sa défense.

Il a été placé en détention provisoire jusqu’à son procès fixé le 25 septembre 2015, comme demandé par la procureure Margaret Parietti. Les juges avaient par ailleurs ordonné une expertise psychiatrique. 

Lors du jugement, la Ville se portera partie civile. 

Le montant des travaux pour restaurer l’Hôtel de Ville est estimé entre 1,2 et 1,5 million d’euros sans compter les boiseries entièrement détruites dans le toit de l’édifice classé

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.18
légère pluie
le 27/05 à 6h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1013.58 hPa
Humidité
96 %

Sondage