Irrégularité du traitement des déchets : un chef d'entreprise bourguignon relaxé

Publié le 03/06/2013 - 18:07
Mis à jour le 03/06/2013 - 18:13

Poursuivi pour ne pas avoir respecté la réglementation sur le traitement des déchets, l’ancien patron de la société Themeroil, implantée en Saône-et-Loire, a été relaxé ce lundi 3 juin 2013 par le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône. Il fait par ailleurs l’objet d’une autre plainte, pour « pollution« , déposée par une association de pêcheurs.

huiles usagées

"C'est une décision satisfaisante, surtout en droit car le droit de l'environnement est un domaine complexe et l'infraction n'était pas constituée", s'est félicité l'avocate du chef d'entreprise, Me Florence Gaudillière. "L'élément fondamental, c'est l'arrêté préfectoral de 1984 qui tenait lieu d'agrément" à la société Themeroil pour utiliser des huiles usagées, a-t-elle précisé.

PDG de la société familiale Themeroil de 1999 à 2011, Etienne Theodule était poursuivi devant la justice pour "transport" et "élimination irrégulière de déchets dangereux", en l'occurrence des huiles usagées. Il était notamment reproché à l'ancien patron d'avoir eu recours à des huiles usagées non régénérées, ce qu'il avait contesté.

Lors de l'audience devant le tribunal correctionnel de Chalon, en avril, une peine de trois mois de prison avec sursis et une amende de 10.000 euros avaient été requises à l'encontre de M. Theodule.

Selon Me Gaudillière, l'ancien chef d'entreprise est "content" de la relaxe prononcée lundi, tout en soulignant que son client avait depuis "tout perdu".

Implantée à Varennes-le-Grand (Saône-et-Loire), Themeroil, spécialisée dans la production d'huile de décoffrage pour le BTP, a été placée en liquidation judiciaire en 2011. Le coût de la dépollution du site de l'entreprise est estimé par l'Ademe à trois millions d'euros.

Par ailleurs, un juge d'instruction est actuellement saisi après une plainte avec constitution de partie civile pour "pollution", déposée en août 2012 par une association de pêcheurs, qui se sont vus interdire de vendre le produit de leur pêche en raison d'une pollution de la Saône au PCB. Les pêcheurs soupçonnent Themeroil d'être à l'origine de cette pollution.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.8
partiellement nuageux
le 29/02 à 15h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
71 %