La justice suisse ouvre une procédure pénale contre inconnu pour espionnage

Publié le 01/12/2013 - 19:05
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:51

Le procureur fédéral suisse a ouvert une procédure pénale contre inconnu pour espionnage sur le sol suisse en raison de "réels soupçons", a annoncé dimanche la justice suisse. Selon deux journaux, les investigations viseraient principalement des activités d'espionnage par les Etats-Unis.

PUBLICITÉ
« Le Ministère public de la Confédération (MPC, procureur fédéral) dispose d’informations sur les activités de plusieurs Etats en Suisse« , a déclaré la porte-parole du MPC, Jeannette Balmer, confirmant des informations parues dans deux médias suisses. « Plusieurs clarifications sont en cours« , a-t-elle précisé. En attendant, « le Ministère public de la Confédération a ouvert le 28 novembre une procédure pénale contre inconnu, en raison de réels soupçons« , a indiqué Mme Balmer.
 
L’article 271 du Code pénal, qui liste les actes punissables pour un Etat étranger, a été enfreint selon la justice suisse. Le gouvernement suisse doit désormais décider de l’ouverture d’une enquête. Une demande en ce sens lui a été présentée vendredi par le procureur fédéral, a indiqué Mme Balmer. Aucun détail supplémentaire n’est donné sur la procédure pénale, ni sur les pays concernés par cette dernière.
 
Selon deux journaux dominicaux Le Matin Dimanche et le Sonntagzeitung, ces investigations viseraient principalement les activités d’espionnage par les Etats-Unis qui ont récemment fait grand bruit à la suite des révélations sur le système de surveillance cybernétique américain distillées depuis juin par Edward Snowden, ex-consultant de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA). En juin dernier, le ministère suisse des Affaires étrangères avaient déjà indiqué qu’il attendait des explications de la diplomatie américaine sur les activités passées à Genève d’Edward Snowden. Edward Snowden avait affirmé à des médias internationaux avoir travaillé pour le compte de la CIA à Genève. Il avait assuré avoir enivré un banquier suisse pour le piéger et finalement faciliter son recrutement afin de soutirer des informations bancaires secrètes.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.55
pluie modérée
le 23/09 à 0h00
Vent
4.19 m/s
Pression
1016.33 hPa
Humidité
97 %

Sondage