La permanence du mouvement Franche-Comté vandalisée

Publié le 11/02/2023 - 18:07
Mis à jour le 11/02/2023 - 18:07

Plusieurs affiches placardées sur la porte de la permanence située place du 8 septembre à Besançon ont été bombées de peinture rouge. Le local aurait été vandalisé le 6 ou 7 février dernier selon Jean-Philippe Allebanch, le président du Mouvement Franche-Comté (MCF). 

Curieusement, seule la porte consacrée à dénoncer le wokisme a été bombée, "mais pas la vitrine qui réclame l'autonomie de la Franche-Comté" souligne Jean-Philippe Allenbach qui y voit là "la preuve, que les woksites ne supportent pas la critique".

Pour autant, le président du MFC n'est pas décidé à porter plainte, ni à nettoyer de sitôt les traces de vandalisme qui sont encore visibles. L'homme y voit plutôt une occasion de retourner la situation à son avantage en laissant "ce taggage en place pendant quelques jours afin que les Bisontins puissent eux-mêmes constater le caractère, à mon sens, "fasciste" des wokistes car prêts à tout pour faire taire ceux qui ne pensent pas comme eux".

Si le but était donc de réduire au silence le porte parole du MFC c'est raté. La porte sera bel et bien nettoyée de manière à rendre les affiches, placées à l'intérieur du local, de nouveau visibles parce que Jean-Phillipe Allenbach l'assure, "on n'est pas du genre à capituler au MFC !"

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.59
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
71 %