Larrivé (LR) veut "suspendre" le transfert de migrants du Calaisis vers des territoires ruraux

Publié le 23/11/2015 - 10:43
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:48

Le député Les Républicains de l'Yonne, Guillaume Larrivé, a demandé dimanche au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve de "suspendre dès maintenant, ces opérations de relocalisation" de migrants du Calaisis vers des territoires ruraux, dans une lettre transmise à l'AFP.

PUBLICITÉ

« Vous avez donné instruction aux préfets de mettre en oeuvre un transfert et une relocalisation, vers des territoires ruraux, d’étrangers stationnant actuellement dans le Calaisis et notamment dans la +jungle+ de Calais », écrit ce secrétaire national à l’immigration au sein de son parti. Cette instruction n’a « aucun sens », selon M. Larrivé, pour lequel « la lutte contre l’immigration irrégulière, qui se concentre dans le Calaisis, ne sera pas rendue plus efficace par une dissémination de ce problème dans d’autres territoires partout en France ».

Sa lettre évoque le risque de multiplier de nouveaux « centres de Sangatte », en référence au centre d’accueil de migrants situé dans une commune voisine de Calais. Ouvert en 1999, le centre de Sangatte, géré par la Croix-Rouge, avait rapidement été en surcapacité, avec 2.000 personnes accueillies contre 800 prévues initialement. Il avait été fermé en novembre 2002, alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. « Je vous demande donc de suspendre, dès maintenant, ces opérations de relocalisations », réclame le député LR.

Deux départs de migrants de « la Jungle » de Calais, où sont présents quelque 6.000 migrants dans des conditions précaires, ont eu lieu en octobre (293 puis 402 personnes) et un en novembre (300 personnes), avec pour destination des centres d’accueil et d’orientation éparpillés dans toute la France.

Ces départs volontaires de migrants ayant « renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni » ont été le résultat de « maraudes sociales » effectuées au sein de la « Jungle » et annoncées par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve lors de sa visite à Calais le 21 octobre.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Accompagné du sénateur LR Jacques Grosperrin qui avait porté la liste en UMP UDI Modem en 2014, le conseiller municipal d'opposition Ludovic Fagaut, 41 ans, a (enfin) annoncé samedi matin au cœur du marché couvert du centre-ville sa candidature pour porter la liste "Besançon, maintenant" lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le candidat "Les Républicains" déclare vouloir donner "une nouvelle dynamique et un nouveau souffle" et appelle à une "communauté de projet"à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.29
ciel dégagé
le 14/10 à 3h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.8 hPa
Humidité
88 %

Sondage