Littérature : Carole Martinez et Francis Péroz primés à Besançon

Publié le 06/12/2012 - 12:19
Mis à jour le 06/12/2012 - 21:35

Les prix littéraires Marcel Aymé et Lucien Febvre ont été décernés mercredi soir à Besançon, au sein de l’hôtel de région.

Lauréats 2012

PUBLICITÉ

Tous deux sont décernés par l’Association du livre et des auteurs comtois (ALAC), et récompensent pour l’un, une fiction, et pour l’autre, un ouvrage à caractère documentaire (histoire, essai…). Le Conseil régional apporte son soutien en dotant chacun des prix de 3000 euros.

  • Carole Martinez s’est vue décerner le prix Marcel Aymé pour son ouvrage Du domaine des murmures, publié chez Gallimard. Celui-ci avait déjà reçu le prix Goncourt des lycéens. Le récit prend vie au Moyen-Age en Franche-Comté, au sein du château de Hautepierre. Il narre l’histoire d’une femme rebelle qui refuse de se marier et s’offre à Dieu.

    La jeune auteure, originaire de Moselle, aujourd’hui professeur de français, s’est dit heureuse et a remercié l’ensemble du jury. « Je me sens bien au bord de la Loue, c’est un lieu propice à l’écriture de roman, je pense donc que je vais y rester pour mon prochain récit qui se déroulera cette fois au XIVe siècle », a t-elle expliqué.

    Le président du jury de ce prix, Claude Bouheret, a, lui, félicité l’auteure, « choisie à l’unanimité. » Il a dit apprécier les « nombreuses et discrètes références à la Franche-Comté », en faisant notamment un parallèle entre l’héroïne du récit Esclarmonde et la Berthe de joux.

  • Le Belfortain Francis Péroz a lui reçu le prix Lucien Febvre pour De Jaurès à Pétain. Itinéraires de Ludovic-Oscar Frossard, publié aux Presses de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard. Son ouvrage conte le destin de cet homme, simple instituteur de village, amené à côtoyer de nombreux acteurs de l’histoire : Léon Blum, Lénine, Trotsky… « Je me suis intéressé à l’évolution de l’opinion des gens de l’époque et au parcours de ce franc-comtois, parti du petit village de Foussemagne. »

    Ce qui a donné « un vrai récit historique », selon Jean-François Solnon, qui présidait le jury de ce prix. Ce dernier a salué « une écriture claire et retenue » ainsi qu’un riche travail documentaire. Francis Péroz a lui aussi été choisi à l’unanimité du jury.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.06
ciel dégagé
le 20/07 à 0h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1014.85 hPa
Humidité
90 %

Sondage