Mort à Bethoncourt : le chauffeur avoue avoir renversé volontairement les deux piétons

Publié le 29/07/2019 - 16:42
Mis à jour le 29/07/2019 - 16:42

Un homme a reconnu avoir volontairement percuté deux hommes au volant de sa voiture, ce week-end à Bethoncourt (Doubs), tuant l'un d'eux et blessant le second, a annoncé ce lundi 29 juillet 2019 le parquet de Montbéliard, sans préciser les raisons de son geste.

 ©
©

Les faits se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche dans cette commune de l'agglomération de Montbéliard.

Une première altercation

Selon les témoignages recueillis sur place par les enquêteurs, "une première altercation" a eu lieu "entre la victime (décédée), accompagnée de son beau-frère, et un premier groupe d'individus, pour un motif pour l'heure non clairement déterminé", a indiqué dans un communiqué la procureure de la République, Carine Greff.

Ecrasé contre un grillage

Un véhicule est ensuite arrivé sur les lieux et a "volontairement percuté" les deux hommes, causant le décès de l'un d'eux et blessant son beau-frère, avant de prendre la fuite, selon Mme Greff.

D'après le quotidien L'Est Républicain, qui évoque un possible "règlement de comptes", la victime est morte "écrasée contre un grillage" tandis que son beau-frère a été "projeté au sol".

Le conducteur avoue

Rapidement placé en garde à vue, un premier individu a été mis hors de cause. Un second, à son tour placé en garde à vue, a reconnu être le conducteur du véhicule et indiqué avoir volontairement foncé sur les deux hommes, selon la magistrate.

Il "devrait être présenté prochainement à un magistrat instructeur", a ajouté Mme Greff.

(Selon AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.33
couvert
le 19/06 à 6h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %

Sondage