Mort de Rémi Fraisse: une interpellation après des dégradations à Dijon

Publié le 02/11/2014 - 17:03
Mis à jour le 02/11/2014 - 17:03

L'un des casseurs ayant participé aux dégradations lors de la manifestation samedi à Dijon à la mémoire de Rémi Fraisse, l'opposant au barrage de Sivens (Tarn), a été interpellé dans la soirée, a annoncé dimanche la préfecture de Côte-d'Or.

Le jeune homme, blessé à la cuisse en brisant une vitrine, était dimanche en garde à vue à l'hôtel de Police, a indiqué le préfet de Côte-d'Or Eric Delzant, au cours d'un point-presse. Lors de cette manifestation non déclarée rassemblant vers 17H00 quelque 250 personnes dans le centre-ville, "entre 30 et 50 casseurs" casqués et cagoulés avaient brisé de nombreuses vitrines de commerce à coups de marteau et tagué les murs d'insultes contre la police.

Selon Nathalie Morel, adjointe du directeur départemental de la sûreté, "les casseurs étaient très organisés". Ils déployaient des banderoles devant les vitrines et lançaient des fumigènes pour empêcher qu'on les identifie. Des manifestants avaient également pris soin de couper la vidéosurveillance dans la rue, a précisé Nathalie Koenders, adjointe au maire de Dijon.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Féminicide rue Battant : suivez en direct la conférence de presse de la vice-procureure

La vice-procureure de la République de Besançon, Christine de Curraize, a convoqué les journalistes locaux à une conférence de presse ce mercredi 19 janvier à 17h30 pour le point sur l'avancée de l'enquête du meurtre de Céline, 20 ans, morte sous les coups de son compagnon lundi dernier dans un appartement de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.72
couvert
le 19/01 à 18h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
100 %

Sondage