Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie : la dernière expo

Publié le 14/03/2014 - 13:50
Mis à jour le 14/03/2014 - 18:06

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon fermera ses portes pour travaux le 13 avril 2014. Depuis le 19 février, s’y est installée une dernière exposition-dossier : « Musée en chantiers ».

avant la fermeture pour travaux

"La raison de cette exposition, c’est qu’on ferme mi-avril pour d’importants travaux de restructuration, explique Emmanuel Guigon, directeur et conservateur du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon. Depuis trois ans, toutes mes équipes - les conservateurs, les équipes techniques et administratives - et les restaurateurs extérieurs sont extrêmement mobilisés par le chantier des collections que j’ai lancé". 
 
Les oeuvres reprises une à une
Moment exceptionnel dans la vie d’un musée, un "chantier des collections" permet d’appréhender l’ensemble des collections de manière systématique : reprise de toutes les œuvres pour les inventorier, les dépoussiérer, les mesurer, les décrire et les photographier, évaluation de leur état de conservation et le cas échéant de leurs besoins de restauration, conditionnement adapté à de bonnes conditions de stockage et facilitant leur manipulation, et si besoin traitement ou consolidation de fragilités dans l’attente d’une restauration. Quand on sait que le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, un des plus riches de France, compte, outre sa très importante collection de dessins de 6.000 feuilles, plus de 2.000 tableaux, 800 sculptures, 2.000 objets d’art et 30.000 objets archéologiques, on imagine l’ampleur de la tâche.
 
"L’exposition se veut pédagogique pour bien communiquer sur les futurs travaux, qui sont une restructuration et une remise aux normes. Ils étaient nécessaires notamment pour des raisons de sécurité et pour un meilleur accueil du public", précise Emmanuel Guigon. 
 
Le musée hier et demain
Un premier espace met l’accent sur le travail du "chantier des collections" avec des photographies et une vidéo de 5 minutes montrant ses différents aspects. Quelques exemples d’objets ou tableaux présentés dans leurs caisses de conditionnement ou avec les papiers japon qui soulignent les parties à restaurer sont exposés. "Le chantier des collections nous aussi permis de retrouver certaines œuvres qu’on connaissait bien sûr mais qui n’avaient pas été vues depuis longtemps comme celles, d’art asiatique, du fonds Verjus-Joly", révèle Emmanuel Guigon. Pour illustrer ces trésors qui peuvent se cacher en réserve, plusieurs pièces de cette donation de 1979 sont présentées, tel un paravent au décor de nacre.
  
Dans un second espace, se font face l’histoire des lieux et son futur. D’un côté, des dessins, des cartes postales anciennes, la maquette de la rénovation par Louis Miquel, élève de Le Corbusier, qui introduit sa "spirale carrée en béton" dans le bâtiment du XIXe siècle faisant de ce musée le plus moderne d’Europe au début des années 1970, et des photographies de Lucien Hervé de cette architecture alors novatrice. De l’autre, la maquette du cabinet Architectures Adelfo Scaranello qui réalise cette restructuration, des images de synthèse, des croquis et des plans pour se faire une première idée de ce que sera le "nouveau" musée.
 
Toutes les infos pratiques sur cette exposition dans notre agenda ci-dessous
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.76
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
82 %