Pollution de la Savoureuse : il y a du mieux

Publié le 17/07/2015 - 12:38
Mis à jour le 17/07/2015 - 12:38

Suite au dysfonctionnement de la station d’épuration de Belfort, le lundi 6 juillet dernier, engendrant le déversement d’eaux polluées dans la Savoureuse, une forte mortalité de poissons ainsi qu’une dégradation importante de la qualité de l’eau avaient été constatées. Un nouvel arrêté préfectoral lève aujourd'hui certaines interdictions.

eau_doubs_riviere.jpg
©roman

La situation s’améliore

PUBLICITÉ

Le préfet du Doubs avait pris un arrêté, le 8 juillet 2015, pour interdire :

  • la baignade et toute activité nautique,
  • le prélèvement d’eau à des fins agricoles et/ou domestiques,
  • la pêche en vue de la consommation humaine de toutes espèces de poissons,
  • toute commercialisation de ces poissons ou de cession à titre gratuit.

Un suivi sur le terrain est effectué quotidiennement depuis le 10 juillet dernier par lesservices de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et dulogement et de la direction départementale des territoires au travers d’analyses réalisées sur 5 points principaux sur la Savoureuse, l’Allan et le Doubs. Compte tenu de l’amélioration de la situation, le préfet du Doubs a pris un nouvel arrêté, ce jour, réduisant le nombre de communes sur lesquelles s’appliquent les mesures d’interdictions de baignade, de prélèvement d’eau et de pêche. Ainsi, ces mesures ne concernent désormais que les seules communes riveraines.

  • De la Savoureuse dans le département du Doubs : Nommay, Vieux-Charmont, Etupes, Sochaux, Dambenois, Brognard.
  • De l’Allan, de la confluence de la Savoureuse jusqu’à la confluence avec le Doubs : Etupes, Exincourt, Vieux-Charmont, Sochaux, Montbéliard, Courcelles-les-Montbéliard, Sainte-Suzanne, Bart, Voujeaucourt, Bavans.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sécheresse de 2018 dans le Doubs : la commune d’Uzelle, également reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 19 novembre 2019, paru au Journal officiel du 30 novembre 2019, la commune d’Uzelle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.2
légère pluie
le 10/12 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
97 %

Sondage