Publication d’un ouvrage botanique consacré à la vigne...

Publié le 10/11/2020 - 15:55
Mis à jour le 12/11/2020 - 17:06

Publié en novembre 2020 par la Société botanique de Franche-Comté (en collaboration avec le Conservatoire botanique national de Franche-Comté), cet ouvrage est enrichi de plus de 450 illustrations...

Un guide technique...

Fruit d’une collaboration entre botanistes et ampélographes (spécialistes de la vigne), ce guide donne une vision synthétique de ces principaux représentants du genre Vitis, présents dans les milieux naturels... Il permettra ainsi aux botanistes et aux gestionnaires d’espaces naturels de mettre un nom sur ces vignes postculturales.

L’histoire de la vigne

Il n’existe qu’une seule espèce autochtone de vigne en Europe, Vitis vinifera subdivisée en deux sous-espèces : la lambrusque sauvage (Vitis vinifera subsp. sylvestris) inscrite sur la liste rouge française et la vigne cultivée (V. vinifera subsp. vinifera), résultat d’une sélection humaine depuis 8000 ans.

L’apparition de maladies cryptogamiques et d’un puceron, à partir du milieu du XIXe siècle, vont complexifier la systématique du genre du fait de l’introduction d’espèces américaines résistantes à ces attaques. De nombreux hybrides sont alors créés pour reconstituer les vignobles. Les anciennes parcelles viticoles, les haies, les bords de route mais également les ripisylves conservent encore les stigmates de ces introductions...

Connaissez-vous Isabelle ?

Cette variété, originaire des États-Unis, est issue du croisement naturel d’une espèce américaine Vitis labrusca par un cépage inconnu de Vitis vinifera, la vigne européenne, probablement introduit par des réfugiés huguenots à la fin du XVIe siècle. Prince dédie cette variété à Isabelle Gibbs de New York. L’Isabelle est ensuite importée massivement en France, dès le début du XIXe siècle pour constituer des tonnelles.

L'Isabelle, particulièrement résistant aux maladies cryptogamiques (il ne demande aucun traitement chimique), est appréciée des "petits vignerons".

Avec d’autres hybrides américains, il sera finalement interdit de commercialisation par la loi du 24 décembre 1934 ; on lui a reproché de faire un mauvais vin et de rendre fou ! Aujourd'hui on peut encore l'observer sous forme d'imposantes treilles centenaires comme celle couvrant la façade de la mairie de la commune d'Avanne-Aveney. Il est probable que ce sont les oiseaux qui disséminent dans les milieux naturels cette variété aux raisins dont la saveur rappelle celle de la framboise ou du cassis.

(communiqué)

Infos +

  • Prix public (personnes habitant la France métropolitaine) : 35 €

Frais de port

Un exemplaire : 4 € de participation aux frais d’expédition
A partir de deux exemplaires : Frais d’expédition offerts

Pour une commande groupée ou pour une demande de renseignements, vous pouvez vous adresser par mail à max.andre@wanadoo.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Xavier Thévenard : « Il est temps pour nous de choisir le bon chemin »

Urgence climatique • Le traileur, triple vainqueur de l'UTBM (ultra trail Mont Blanc en 2013 -2015 et 2018)  s'engage dans la sensibilisation de nos comportements face au changement climatique. Avec son projet "À la croisée des chemins" mené avec son sponsor - la marque On-  il invite à une véritable prise de conscience via 12 totems installés dans les montagnes du Jura.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.38
ciel dégagé
le 18/09 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage