Alerte Témoin

Sandrine Beau persiste et signe sans discontinuer

Publié le 06/06/2013 - 16:10
Mis à jour le 06/06/2013 - 23:22

Il y en a pour tous les âges, des tout petits aux ados. En ce début 2013, Sandrine Beau, qui réside à Nancray, dans le Grand Besançon, poursuit avec bonheur sa nouvelle vie d’auteur de livres jeunesse. Rencontre.

20130502SandrineBeaulivres.jpg
Sandrine Beau et ses derniers livres ©miss dom/dr

littérature jeunesse

Ses enfants de 7 et 11 ans sont ses premiers lecteurs. "Ils sont hyper-pertinents", signale-t-elle. Ce n’est pas pour autant que Sandrine Beau, qui réside à Nancray, a choisi de se limiter à cette tranche d’âge. En janvier 2011, alors animatrice à France Bleu Besançon, elle sortait son premier livre pour enfants (lire ci-dessous). Depuis, elle n’a cessé d’écrire, se consacrant totalement à cette activité professionnelle. En ce début 2013, plusieurs de ses livres jeunesse sont sortis. D’autres sont attendus très prochainement.

"Ce que j'ai envie de transmettre"

A chaque fois, quel que soit l’âge des enfants auxquels elle s’adresse, Sandrine sous-tend le récit d’un message. "Mes histoires viennent de tout, de la vie, de choses que je lis ou que je vois et que j’ai envie de transmettre aux enfants, raconte-t-elle. Par exemple, dans "Le soleil sur la colline", j’évoque la mort. Je l’ai écris après le décès de mon grand-père. A ce moment-là, j’ai beaucoup parlé de la mort avec mes enfants qui étaient petits. J’y explique que même si avec la mort c’est différent, on garde toujours en soi quelque chose des gens qu’on a aimé." N’allez pas croire que ses récits ne parlent que de sujets graves. Dans le très drôle "La girafe en maillot de bain", les animaux, de la girafe à l’éléphant, en passant par le singe, le lion, la souris, l’hippopotame, le koala…, colportent un message qui se transforme à chaque interlocuteur.

Sandrine Beau signe tout autant des romans pour ados que des ouvrages, pour les tout petits, ne comprenant que quelques phrases. On pourrait croire ces derniers rédigés en une poignée d’heures… Au contraire ! "Quand j’écris des textes courts, c’est vraiment un travail d’orfèvre, révèle-t-elle. Je les reprends souvent car il faut vraiment dire l’essentiel en peu de mots bien choisis afin qu’ils soient compris par l’enfant. Par exemple, pour "La girafe en maillot de bain", on a beaucoup retravaillé le texte avec l’éditrice pour que l’histoire coule très bien d’une page à l’autre."

D'un petit fantôme à Elise Deroche

Très vite, Sandrine Beau a su faire sa place dans le monde de la littérature jeunesse et séduire divers éditeurs. Aux ouvrages publiés fin 21012 et au premier trimestre 2013, s’ajouteront en juin les deux premiers volumes d’une série de six pour les tout petits racontant les aventures de Manolo le petit fantôme, ou encore en septembre et novembre les deux premiers tomes de La Tribu (pour les 9-12 ans) écrits à six mains et mettant en scène "des gamins en vacances dans les Cévennes et qui enquêtent". 

L’auteur jeunesse a encore bien des histoires en réserve et même des manuscrits fin prêts en quête d’éditeurs. Comme un recueil de nouvelles autour de la sexualité, écrit avec d’autres auteurs, et qui s’adresse aux grands ados. Ou, dans un tout autre registre, un roman pour les 9-12 ans inspiré par le destin d’Elise Deroche, la première femme à avoir obtenu un brevet de pilote en 1910. 

Sandrine Beau sera présente au salon du Livre de Palente à Besançon, samedi 8 juin toute la journée.

En pratique

  • Sandrine Beau (texte) et Nicolas Gouny (illustrations), "Le soleil sur la colline", éditions Gargantua, décembre 2012, 32 pages, 8,90 euros. A partir de 7 ans (épuisé).
  • Sandrine Beau (texte) et Nicolas Gouny (illustrations), "Quand on sera grands", éditions Les p’tits bérets, collection La tête sur l’oreiller, 1er trimestre 2013, 28 pages, 12,90 euros. A partir de 3-4 ans.
  • Sandrine Beau (texte) et Maud Legrand (illustrations), "La girafe en maillot de bain", éditions L’élan vert, collection Poivre et compagnie, mars 2013, 28 pages, 11,20 euros. A partir de 4 ans.
  • Anne-Gaëlle Balpe, Sandrine Beau et Séverine Vidal (texte), "Fées d’hiver" (3e et dernier volume de la série "Roulette russe"), Oskar éditeur, mars 2013, 160 pages, 12,95 euros. A partir de 12 ans. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.

Le Festival international de musique de Besançon dévoile sa programmation 2020 et tend à s’adapter

du 11 au 20 septembre 2020 • Malgré les incertitudes qui planent encore sur les évènements culturels de l'automne, l'Association organisatrice du Festival de musique de Besançon fait le choix de dévoiler la programmation telle qu'elle a été imaginée depuis de longs mois, bien avant le début de la crise sanitaire.

La Citadelle rouvre ses portes…

En raison de la situation sanitaire, la Citadelle a fermé ses portes depuis le dimanche 15 mars. Elle accueillera de nouveau le public à partir de mardi 2 juin. La réouverture sera partielle jusqu’au 21 juin avec des conditions et modalités de visite spécifiques.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.84
légère pluie
le 04/06 à 18h00
Vent
2.36 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
63 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune