Solidarité Femmes : un accueil de jour pour les femmes victimes de violences conjugales

Publié le 25/11/2013 - 17:54
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:41

Le nouvel accueil de jour proposé par l'association Solidarité Femmes a été inauguré ce lundi 25 novembre au 15 rue des Roses à Besançon. Objectif : prévenir les situations d'urgence et éviter ou gérer les départs en urgence du domicile des femmes victimes de violences conjugales. "C'est typiquement ce type de lieu dont on a besoin" a indiqué Stéphane Fratacci, Préfet du Doubs.

C'est dans une vaste, conviviale et chaleureuse maison que l'accueil de jour est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h (sauf le mardi matin). C'est un lieu où les femmes et leurs enfants peuvent se reposer, "souffler" pour mettre à distance le stress et l'anxiété pour quelques heures. Elles ont la possibilité de parler à d'autres femmes qui vivent la même chose mais aussi à des éducateurs spécialisés, une psychologue et des bénévoles. "Nous avions depuis déjà longtemps ressenti le besoin de cet accueil puisque plus de 200 femmes arrivent pour la première fois chaque année à Solidarité Femmes" souligne Sylvie Debra, trésorière de l'association.

"Cette inauguration est un moment important puisque c'est un lieu important" a indiqué Stéphane Fratacci, Préfet du Doubs, "ce qu'on a mesuré dans ce lieu, c'est le cocon, la chaleur, le contexte dans lequel on souhaite recevoir celles qui ont besoin de sortir de la spirale de la violence" a-t-il ajouté.

"30 femmes et enfants sont actuellement hébergées à Besançon"

L'association bisontine Solidarité Femmes, actuellement présidée par Stéphanie Genetay, existe depuis 1980. C'est depuis 1982 que l'un des principaux moyens d'action de l'association est le Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) dont les principales activités sont l'accueil, l'écoute et l'hébergement de femmes victimes de violences, accompagnées ou non de leurs enfants : 30 femmes et enfants sont actuellement hébergées dans huit appartements dans divers quartiers de Besançon selon l'association. Six places pour l'accueil d'urgence seront bientôt ajoutées. L'association compte à présent onze salariés dont huit travailleurs socio-éducatifs et une psychologue.

Des permanences décentralisées ont lieu à Baume-les-Dames (le deuxième lundi du mois de 9h à 12h), à Valdahon (le troisième lundi du mois de 9h à 12h) et à Pontarlier (le premier mardi du mois de 14h à 17h).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Une centaine de colis alimentaires et de cadeaux pour Noël distribués par la Banque du bénévolat à Besançon

Après avoir collecté des denrées alimentaires et des jouets à l'entrée de supermarchés, la Banque du bénévolat et de l'entraide distribue depuis mardi 22 décembre et jusqu'à ce soir une centaine de colis à des familles dans la précarité en cette période de crise sanitaire.

Assistance et accompagnement renforcé pour les étudiants de Bourgogne Franche-Comté durant les congés de fin d’année

Durant les congés universitaires de cette fin d’année, les équipes du Crous et des établissements d’enseignement supérieur restent mobilisées pour accompagner les étudiants de Bourgogne-Franche-Comté. Une aide financière d’urgence de la Région vient renforcer ces dispositifs de soutien à hauteur de 135 000 euros.

Nouvelle interpellation de Frédéric Vuillaume à Dijon : Force ouvrière dénonce « une atteinte à la libre expression du droit syndical »

Dans un communiqué du 21 décembre 2020, le syndicat Force ouvrière de Franche-Comté condamne l'interpellation "musclée" et la garde à vue "abusive de 45 heures" de son secrétaire général Frédéric Vuillaume à l'issue d'une manifestation le 5 décembre à Dijon.

« Violence sociale », « destruction des libertés » : 200 personnes au centre-ville de Besançon ce samedi

Un nouveau rassemblement s'est déroulé ce samedi 12 décembre 2020 à 14 heures place de la Révolution à Besançon pour continuer de dénoncer le projet de loi dit de "sécurité globale" et les mesures "liberticides" pour lutter contre l'épidémie de covid-19, le terrorisme... Pour rappel, le Préfet du Doubs a pris un arrêté interdisant les manifestations et les rassemblements revendicatifs dans certaines rues du  centre-ville de Besançon ce samedi. La Place de la Révolution n'en faisait pas partie.
 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.83
légère pluie
le 21/01 à 9h00
Vent
8.71 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
54 %

Sondage