Sondage des régionales 2015 : Christophe Grudler se dit "très satisfait" des résultats

Publié le 26/10/2015 - 09:49
Mis à jour le 26/10/2015 - 09:49

Ce vendredi 23 octobre 2015, un sondage a e?te? publie? par l’institut de sondage BVA pour le compte de la presse quotidienne re?gionale de France. Ce sondage indique que François Sauvadet serait élu président de la Bourgogne Franche-Comté si l'élection s'était déroulée les 24 et 25 octobre 2015. Christophe Grudler, candidat du Modem, re?agit dans un communiqué. Il dit être "très satisfait de ce sondage", qui est "riche d'enseignement". 

PUBLICITÉ

« Je suis tre?s satisfait de ce sondage, il est riche d’enseignements et montre clairement une base de 6% sur laquelle nous allons construire. Il me semble utile d’aller plus loin que ces chiffres bruts, car ce sondage nous de?voile de nombreux points d’achoppement qui re?pondent totalement a? la position que j’ai initie?e en cre?ant une liste d’ouverture et de rassemblement », explique-t-il. 

« Difficile de s’inte?resser a? un de?bat qui ne tourne qu’autour de la vie des appareils politiques » 

Il observe que 51% des sonde?s en Bourgogne Franche-Comté (contre 56% sur le plan national) s’inte?ressent a? cette e?lection. Selon C. Grudler, « Difficile en effet de pouvoir s’inte?resser a? un de?bat qui ne tourne finalement qu’autour de la vie des appareils politiques. C’est pour cette raison que j’ai initie? une liste d’ouverture rassemblant toutes les tendances politiques bien au-dela? du Modem. Le sondage pre?sente? ne prend pas en compte cette dynamique. Il pourrait y avoir une surprise de taille au 1er tour. Les Franc?ais sont fatigue?s de ces querelles de chapelle et envient clairement le consensus des coalitions politiques visibles dans toute l’Europe. Je souhaite offrir ce choix aux habitants de Bourgogne Franche-Comte?. » 

« Des poulains et pouliches d’e?curies qui ne repre?sentent que leur patron » 

Il observe également que 52% des sonde?s expriment leur volonte? d’un de?bat re?gional sur leur quotidien : Emploi – Cadre de vie – Formation et apprentissage – Transports.

La tête de liste du Modem en Bourgogne Franche-Comté indique que ces thèmes sont « Bien loin en effet des sujets propose?s par les autres candidats en lice, poulains et pouliches d’e?curies qui ne repre?sentent que leur patron : liste Sarkozy ou la liste Hollande… ou commerciaux de l’entreprise familiale Le Pen. Notre liste se mobilise autour des inte?re?ts re?gionaux des habitants de Bourgogne Franche-Comte?. » 

« Notre socle de voix est réel et solide » 

C. Grudler se « réjouit » que ce sondage ne prenne pas en compte le fait que sa liste actuellement en constitution « re?pond sur la forme et sur le fond aux attentes des habitants de Bourgogne Franche-Comte?. A ce stade, il de?montre que notre socle de voix est re?el et solide. L’ouverture et le projet que je souhaite porter nous conduiront au 2e tour.

Ce sondage montre que le de?bat impose? par le triptyque Sarkozy – Hollande – Le Pen n’est pas celui souhaite? par les e?lecteurs ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.77
couvert
le 22/07 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1024.34 hPa
Humidité
81 %

Sondage