Surmortalité piscicole : la piste du champignon tueur se confirme...

Publié le 30/05/2012 - 16:34
Mis à jour le 30/05/2012 - 18:28

Selon les autorités suisses, le champignon « aprolegnia parasitica » serait bien la cause de la surmortalité depuis 2009 des poissons dans le Doubs, la Loue et la Sorne. L'origine de la contamination des rivières par l’agent pathogène serait humaine...

rivières

La truite, l'ombre et la loche sont les trois espèces de poissons sensibles touchées par l'agent pathogène de souche unique depuis 2009 dans le Doubs franco-suisse et la Loue. La surmortalité piscicole a ensuite touché la Sorne en 2011, une rivière suisse qui appartient au bassin versant du Rhin sans aucune connexion avec le Doubs. « Les poissons touchés succombent à une forte infestation d'un agent pathogène appartenant au groupe Saprolegnia parasitica », explique une étude de l’Université de Neuchâtel chargée par l’Office fédéral de l’environnement. Depuis 2012, des poissons présentant des symptômes identiques à ceux du Doubs sont signalés dans d'autres rivières suisses (Areuse, Birse) et françaises (Ain, Bienne) sans que la présence de Saprolegnia parasitica ait encore été confirmée.

Une contamination récente

À l'aide de techniques de biologie moléculaire, les chercheurs du  Laboratoire de biologie du sol de l'Université de Neuchâtel ont analysé la souche virulente et isolé l'agent pathogène : la Saprolegnia parasitica. Le champignon tueur aurait été introduit récemment dans le milieu naturel. « L'origine de la contamination est difficile à déterminer. Les vecteurs potentiels sont nombreux. L'agent pathogène aurait pu être introduit dans le milieu naturel via les bottes d'un pêcheur ou d'un promeneur, via un canoë ou aboutir dans les eaux par le biais d'autres activités humaines (par ex. utilisation de poissons d'appâts vivants, introduction d'espèces exotiques, exploitation agricole) »

Lassaâd Belbahri, directeur de recherche, estime que le champignon pourrait toucher une population déjà affaiblie ou stressée: «Le genre Saprolegnia inclut aussi bien des pathogènes opportunistes, habituellement peu virulents, mais pouvant le devenir si les poissons sont affaiblis, que des espèces très virulentes».

 Désinfecter le matériel de pêche

Face à cette contamination, les autorités piscicoles recommandent de désinfecter le matériel de pêche ou autre ayant été en contact avec les eaux contaminées. La Commission internationale de la pêche dans le Doubs franco-suisse a par ailleurs instauré un moratoire sur la pêche de l'ombre pour les années 2012-2013 afin de permettre à la population d'ombre, fortement touchée, de se reconstituer. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Une balade ce week-end ? N’oubliez pas l’application Besançon Grandes Heures Nature…

Avec la possibilité de sortir dans un rayon de 20 km autour de chez soi, les idées de sorties s'élargissent quelque peu... L’application Besançon Grandes Heures Nature propose de nombreuses idées de balades et randonnées pour (re)découvrir notre territoire au travers d’itinéraires variés, en contact avec la nature, aux portes des 68 communes que compte Grand Besançon Métropole.

Randonneurs, randonneuse, votez pour votre « GR Préféré »…

Pour la quatrième année consécutive, la Fédération française de la randonnée pédestre lance son concours national pour l’élection du "GR préféré des Français". Parmi les huit GR (Grande Randonnée) sélectionnés cette année, l'emblématique GR®509 - Grande Traversée du Jura ! Il est possible de voter jusqu'au 25 novembre 2020 sur le site MonGR.fr.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

« Le temps de la forêt est plus long que le temps de la relance » (Jacques Grosperrin)

Jeudi 19 novembre 2020 dans la matinée, le sénateur LR Jacques Grosperrina interpellé le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le thème de "La forêt française face aux défis climatiques, économiques et sociétaux" . Il a attiré l’attention du ministre sur la situation préoccupante de la forêt du Doubs.

Inondations et coulées de boue : une commune supplémentaire du Doubs reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté du Ministère de l’Intérieur du 19 octobre 2020, paru au Journal officiel du 14 novembre 2020, la commune de Dasle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues les 3, 11, 12 et 17 juin 2020.

Feuilles mortes : le ramassage se poursuit jusqu’à la mi-décembre à Besançon

Cette année encore, la Ville de Besançon mobilise les agents de la Voirie-Propreté et de la Biodiversité et Espaces Verts pour ramasser près de 535 tonnes de feuilles mortes jusqu’à la mi- décembre, annonce-t-elle ce jeudi 12 novembre dans un communiqué. Pas moins de 450 kilomètres sont ainsi parcourus et déblayés afin de limiter les amas qui se transforment en tapis glissants pour les passants et les véhicules en circulation.

Retour de la grippe aviaire : les volailles confinées dans 46 départements

Les autorités ont placé jeudi 45 départements en risque "élevé" d'introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migrateurs, obligeant notamment à confiner les volailles, dans l'espoir d'éviter un retour de cette maladie redoutable pour l'élevage français. En Fc, les départements du Jura et de la Haute-Saône sont concernés par ce "confinement volaille".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.41
nuageux
le 29/11 à 12h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
64 %

Sondage