Tirs à Montrapon : deux nouvelles personnes placées en garde à vue

Publié le 21/12/2017 - 18:29
Mis à jour le 21/12/2017 - 18:31

Deux nouvelles personnes ont été placées en garde à vue ce jeudi 21 décembre 2017 suite aux tirs survenus dans la nuit de mardi à mercredi à Montrapon. L’auteur des coups de feu avait déjà été placé en garde à vue hier. Parti d’un règlement de compte amoureux, l’affaire s’avèrerait plus complexe…

Un homme de 49 ans a été interpellé mercredi 20 décembre vers 12h30. Il est soupçonné d'avoir tiré à plusieurs reprises dans la nuit et depuis la rue un homme et une femme qui se trouvait au premier étage d'un appartement du quartier Montrapon à Besançon.

Le règlement de compte amoureux avait été privilégié dans cette affaire de coups de feu entendus dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 décembre. Vers 2h30 du matin, le voisinage, réveillé par les tirs, appelle le 17. Sur les lieux, les policiers avaient découvert au sol cinq douilles. Depuis la rue, le tireur avait visé un homme situé au premier étage d'un immeuble de la rue Albert-Mathiez dans le quartier Montrapon de Besançon.

  • Ce jeudi, la victime et l'ex-compagne présente dans l'appartement ont été placés en garde à vue. Le mobile n'a pas encore été déterminé.

La cible, un homme de 40 ans, n'a pas été touchée. Mais les tirs ont provoqué de nombreux dégâts à sa fenêtre. La victime, légèrement blessée par des éclats de verre, a été prise en charge par les pompiers. Dans l'appartement, l'homme était accompagné d'une femme âgée de 38 ans qui aurait été vue auparavant sortir de la voiture du tireur présumé. 

Après perquisition à son domicile, les enquêteurs découvrent un fusil à pompe tirant de la chevrotine correspondant aux douilles retrouvées sur place. L'homme de 49 ans a été interpellé sans encombre puis placé en garde à vue.

Plus d'informations à venir.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 20 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.63
légère pluie
le 23/05 à 12h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
76 %