Un Bisontin écroué pour une vague de cambriolages dans le Haut-Doubs

Publié le 14/11/2014 - 11:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:21

Une vague de cambriolages a été perpétrée dans le Haut-Doubs ces dernières semaines. Un jeune bisontin a été interpellé et présenté devant le tribunal correctionnel de Besançon jeudi 13 novembre 2014. Il a demandé un délai pour préparer sa défense, avant d'être placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.

09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
PUBLICITÉ

Présenté en comparution immédiate devant le tribunal, le jeune homme de 27 ans a admis sa complicité dans cinq cambriolages. Mais selon ses déclarations, il aurait agi sous la pression d’un individu dont il refuse de donner le nom. Il aurait une « dette de stups » envers cette personne qui l’aurait menacé de s’en prendre à sa famille.

Ils écumaient donc la nuit les petites communes du plateau entre Pontarlier et Ornans, depuis juillet 2014, pour cambrioler des maison à priori cossues. Portes ou fenêtres brisées ils raflaient ensuite tous les objets de valeur. Electro-ménager, appareils multimédia, argent, bijoux et même un coffre-fort contenant quelques 3.300 euros ont ainsi changé de mains. Par chance les précieux renseignements fournis par des témoins sur la voiture des voleurs ont permis aux gendarmes de la brigade de Pontarlier de remonter jusqu’à ce suspect.

Après une adolescence vouée à la délinquance et une trentaine de mentions à son casier judiciaire, le jeune Bisontin semblait s’être assagi, avec un travail, une compagne et une fillette de huit mois à charge.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.73
ciel dégagé
le 14/10 à 3h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.8 hPa
Humidité
88 %

Sondage